Culture

Un voilier ancien découvert au fond de la mer Noire (archéologue)

Culture
URL courte
0 0 0
S'abonner

Un voilier ancien a été découvert au large de Yalta (Crimée), a confié jeudi à RIA Novosti le directeur du département du patrimoine sous-marin de l'Institut ukrainien d'archéologie Sergueï Voronov.

BALAKLAVA (Ukraine), 27 août - RIA Novosti. Un voilier qui a fait naufrage au XVIIIe ou au XIX siècle a été découvert au large de Yalta (Crimée), a confié jeudi à RIA Novosti le directeur du département du patrimoine sous-marin de l'Institut ukrainien d'archéologie Sergueï Voronov.

Le voilier à deux mâts a été découvert au fond de la mer Noire par un groupe d'archéologues le 17 août dernier lors des essais du bathyscaphe téléguidé "Sophocle". Les chercheurs ont annoncé cette nouvelle après leur retour à Balaklava, non loin de Sébastopol.

Selon M.Vononov, il s'agit d'un navire de 30 mètres de long qui s'est parfaitement conservé. Il se trouve à une profondeur d'environ 140 mètres à neuf kilomètres du littoral.

"Les couvercles des sas menant dans la soute ont été arrachés, laissant voir des dalles de marbre et de granit. Cette époque a été celle d'intenses travaux de construction en Crimée, ce qui nous suggère que les dalles étaient destinées à l'un des nombreux palais érigés sur le littoral", a affirmé l'archéologue.

Selon lui, la cause du naufrage est "banale". "Les deux mâts sont cassés, ce qui permet de supposer que le voilier a été pris dans une tempête violente. La cargaison s'est déplacée, entraînant le chavirement du bateau", a précisé le chercheur.

A en juger d'après le revêtement du navire et la forme des ancres et des mâts, il aurait coulé à la fin du XVIIIe ou au début du XIXe siècle", a conclu M.Voronov.

Lire aussi:

«Épidémie exceptionnelle»: le Covid-19 cause plus de 470 nouveaux décès en un jour en France
«Plus rien ne sera jamais comme avant pour l'immobilier après le coronavirus»
Les États-Unis, premières victimes du choc pétrolier?
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook