Culture
URL courte
0 222
S'abonner

La beauté de la statue de la Vénus de Milo, baptisée d'après l'île où elle a été découverte en 1820, ne cesse d'impressionner les visiteurs, même malgré l'absence de ses deux bras, écrit le quotidien Times.

Au contraire, ce défaut laisse libre cours à l'imagination. Que pouvait-elle tenir dans ses mains: une épée et un bouclier? Un miroir pour s'admirer? Un arc? Une amphore? La plupart des spécialistes s'entendent pour dire qu'il s'agit de Vénus — ou d'Aphrodite dans la mythologie grecque — mais qu'elle pourrait tout aussi bien être Danaïde ou Artémis… Ses bras auraient permis d'en savoir plus, mais ils sont perdus à tout jamais et personne ne peut dire exactement ce que ses mains tenaient. Par conséquent, on ne peut pas non plus déterminer avec certitude son nom. Et toute tentative de le faire trouvera aussi bien des protagonistes que des critiques fervents. Alors pourquoi prendre le risque?

Mais la chercheuse Virginia Postrel a franchi ce pas: elle suppose que Vénus tenait entre les mains un rouet et qu'elle serait donc… une prostituée.

Fouilles archéologiques
© Sputnik . Alexander Kryazhev
"Chez les anciens Grecs le rouet est associé au sexe. Sur les amphores on voit souvent les images de prostituées avec un rouet entre les mains, c'est ainsi qu'elles passaient le temps en attendant leurs clients", écrit Postrel.

Avancer une proposition audacieuse est une chose, la prouver en est une autre. Virginia Postrel a bénéficié pour cela de l'aide du spécialiste de l'imagerie 3D Cosmo Wenman, qui a créé un modèle numérique où Vénus tient la filasse avec la main gauche et guide le fil sur la quenouille avec la main droite.

La quenouille et la filasse auraient pu être faites de bois et se disperser en poussière, mais si elles étaient également de marbre, alors cela ne contredit pas la légende — au contraire, cela la confirme parce que le poids excessif du marbre aurait pu faire briser les bras.

Désormais, écrit le Times, il ne reste plus qu'à convaincre le Louvre que sa statue inestimable n'est pas vraiment une déesse…

Contenu réalisé à partir d'informations émanant de sources ouvertes

Lire aussi:

L'Iran récupère ses biens culturels retenus par les Etats-Unis depuis 1964
Les "Nymphéas" de Claude Monet vendus pour 54 millions de dollars aux enchères
Napoléon sera jugé le 21 mai 2015
Tags:
art, Vénus de Milo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook