Ecoutez Radio Sputnik
    Jésus Christ

    Jésus Christ dévoile son "vrai visage"

    © Flickr/ midiman
    Culture
    URL courte
    503360

    Des scientifiques britanniques et des archéologues israéliens ont réussi à éclairer notre lanterne sur le "vrai visage" de Jésus Christ grâce à la reconstitution faciale, technique largement utilisée dans l’identification médico-légale.

    Mystère réservé aux initiés, le physique de Jésus Christ, le fils de Dieu selon la tradition chrétienne, ne cesse de diviser la communauté scientifique depuis la nuit des temps. Et pour cause!

    À feuilleter la Bible, y compris ses versions apocryphes, on doit se rendre à l'évidence que la sainte écriture ne présente que des descriptions partielles du messie. Voilà de quoi donner libre cours à notre imagination et alimenter toutes sortes de conjectures.

    Aussi sommaires qu'elles puissent paraître, ces descriptions ont toutefois donné naissance à de nombreuses représentations artistiques de ce personnage hors du commun. Dans l'imaginaire collectif, Jésus Christ est un homme de grande taille assez maigre, à la barbe épaisse, aux cheveux longs et ondulés, aux sourcils broussailleux et au teint pâle. Tel est le portrait du messie tiré par d'innombrables peintres, dont la technique varie selon les époques. De la Renaissance à la postmodernité, Jésus Christ constitue le socle de la civilisation occidentale.

    Et si "le fils de Dieu" avait un tout autre physique? À en croire Richard Neave, chercheur à la tête de l'équipe chargée de la reconstitution (Université de Manchester, Royaume-Uni), Jésus avait un visage rond, des cheveux courts, une barbe bien moins fournie et une couleur de peau beaucoup plus foncée.

    Preuve à l'appui, M. Neave dresse un portrait-robot 3D du Christ sur la base des crânes de Sémites, contemporains de Jésus (Ier siècle de notre ère), en utilisant l'anthropologie médico-légale, une méthode notamment appliquée par la police pour résoudre crimes et délits. Une fois l'ovale du visage de Jésus remodelé, le chercheur a déterminé la couleur de la peau du messie en se basant sur des représentations artistiques de Sémites datant de la même époque, écrit le site Popular Mechanics.

    Quant aux cheveux de Jésus — une autre pierre d'achoppement — Richard Neave pense qu'ils étaient coupés court. Dans le "premier épitre de Saint-Paul aux Corinthiens 11", on peut en effet lire: "La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c'est une honte pour l'homme de porter les cheveux longs, à l'inverse des femmes, pour qui c'est une gloire?"

    Là où le bât blesse, pour les chercheurs, c'est le corps du Christ. Ils rappellent néanmoins que les hommes sémites de cette époque mesuraient en moyenne 1m55 et pesaient 49 kilos, ce que démontre clairement l'analyse de plusieurs squelettes retrouvés en Galilée. Charpentier de son état, Jésus aurait été, selon les archéologues, beaucoup plus costaud que ses modèles iconiques traditionnels.

    Les scientifiques l'admettent, le visage ci-dessus ne ressemble pas exactement à celui de Jésus, mais il s'en approche certainement bien plus que toutes les autres représentations artistiques habituelles.

    Lire aussi:

    Le papyrus évoquant la "femme de Jésus" serait authentique
    La Terre attend un Christophe Colomb de l'espace ...
    Des scientifiques déchiffrent la carte de Christophe Colomb
    Tags:
    restitution, science, archéologie, Jésus, Manchester, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik