Culture
URL courte
0 263
S'abonner

Un groupe de scientifiques italiens a réussi à découvrir le secret de la peinture qui a été utilisée pour créer le fameux Codex Purpureus Rossanensis.

Le mystère a été résolu au cours des travaux de restauration de l'un des plus anciens manuscrits du Nouveau Testament, connu sous le nom de Codex Purpureus Rossanensis ou Evangéliaire de Rossano.

On pense qu'il a été fait il y a environ 1.500 ans. Lors de leur création ses feuilles de parchemin denses ont été peintes en violet. Pendant de nombreuses années, les chercheurs ont tenté de déterminer leur composition chimique.

Auparavant, les scientifiques pensaient que les feuilles avaient été colorées à l’aide d’une substance naturelle extraite d’escargots marins du genre Murex. Toutefois, la nouvelle étude a révélé que la peinture avait été produite avec un colorant naturel qui a été extrait de lichens Roccella tinctoria. Et le parchemin, lui-même, a été traité à l'aide d'un "ingrédient secret", de l’urine fermentée. A cette époque, elle était la seule source d'ammoniac, qui était nécessaire pour les maîtres qui ont fabriqué ce manuscrit.


Lire aussi:

Une relique juive ancienne pas si ancienne que ça
La lettre de Darwin répudiant la Bible aux enchères
L''Evangile de la femme de Jésus" vient-il d'un pornographe-escroc?
Les satanistes proposent leur candidat au Sénat de Californie
Tags:
chimie, science, archéologie, relique, La Bible, Codex Purpureus Rossanensis, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook