Culture
URL courte
Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)
0 14
S'abonner

Des artistes brésiliens ont peint, sur un mur du boulevard olympique, les portraits de la première sélection de réfugiés de l'histoire des JO.

Le boulevard olympique de la capitale des JO d'été 2016 abrite désormais un mur à la gloire de la première sélection de réfugiés de l'histoire.

Un mur à la gloire des réfugiés
Un mur à la gloire des réfugiés

Composée de dix athlètes originaires de pays en proie à la guerre, à savoir la Syrie, le Soudan du Sud, la République démocratique du Congo (RDC) et l'Ethiopie, elle participe aux compétitions sous la bannière olympique.

Un mur à la gloire des réfugiés
Un mur à la gloire des réfugiés

 

Selon les auteurs de l'initiative, chacun de ces sportifs mérite une médaille.

Rappelons que la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) a créé début mars une équipe d'athlètes réfugiés pour les JO de Rio 2016. L'équipe est traitée comme toutes les autres délégations des 206 comités nationaux olympiques présentes aux Jeux.

Dossier:
Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)

Lire aussi:

L’équipe de réfugiés aux JO de Rio enverra un message de paix
La "sirène" qui a sauvé des réfugiés en mer Egée se prépare pour les JO
JO-2016: ce réfugié syrien, handicapé de guerre, portera la flamme olympique
JO-2016: un réfugié syrien portera la flamme olympique
Tags:
graffiti, réfugiés, JO 2016 de Rio de Janeiro, Comité international olympique (CIO), Rio de Janeiro, République démocratique du Congo (RDC), Ethiopie, Soudan du Sud, Syrie, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik