Culture
URL courte
18520
S'abonner

Une fillette brésilienne pourra désormais réaliser son rêve : devenir une danseuse professionnelle grâce à l’école du Bolchoï.

Détermination et talent. Telles sont les qualités clés qui ont permis à la jeune danseuse brésilienne Ana Clara Costa de Azevedo d'obtenir l'une de 48 bourses dans la seule filiale du Bolchoï au Brésil, qui assure une formation culturelle pour les plus pauvres.

Pour Ana Clara, jeune ballerine issue d'une famille défavorisée, tout a commencé alors qu'elle n'avait que huit ans. À l'époque, la petite fille douée a réussi de décrocher une bourse du projet social Pro Paz. Dans le cadre de ce projet, elle faisait non seulement du ballet, mais aussi de la gymnastique rythmique et même de la capoeira, art martial afro-brésilien. Cependant, c'est la danse qui occupait la place principale dans son cœur.

Ana Clara, jeune ballerine
© Sputnik .
Ana Clara, jeune ballerine

Le talent d'Ana Clara n'a pas échappé à l'œil attentif de ses professeurs. Ainsi, quand le projet a été interrompu, l'une de ses professeurs de danse a fait tout son possible pour que la petite fille puisse continuer de développer ses capacités. Ainsi, elle l'a aidée à obtenir une bourse dans une autre école de danse où on l'a préparée pour le Bolchoï.

Interrogée par Sputnik, Ana Clara a indiqué qu'elle n'avait pas peur d'examens d'entrée malgré une forte concurrence.

« Ça a été difficile. Au début j'ai cru que je n'allais pas être acceptée, mais d'un autre côté j'avais confiance en moi, car j'ai fait de gros efforts. (…) Pour moi et ma famille, c'est une plus immense joie d'être acceptée ici. »

Un rêve devenu réalité: une fillette brésilienne à l’école du Bolchoï
© Sputnik .
Un rêve devenu réalité: une fillette brésilienne à l’école du Bolchoï

Les cours à l'école du Bolchoï, située dans la ville de Joinville (Etat de Santa Catarina), commenceront en janvier 2017. A ce moment-là Ana Clara, âgée de 12 ans, devrait faire face à une autre épreuve — vivre à 3 330 kilomètres de sa famille dont elle ne s'est jamais séparée.

« Ils vont me manquer, mais je vais essayer de réaliser mon rêve. Je deviendrai une danseuse professionnelle, j'étudierai pour aider mes parents », a promis la fille.

Outre un enseignement gratuit, l'école du Bolchoï, ouverte dans le pays il y a 16 ans, assure à ses étudiants les repas, le transport, un uniforme ainsi qu'un appui pédagogique, social et médical.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Quand trois bodybuildeurs se lancent dans la danse classique...
Pourquoi Catherine Deneuve aime l'esprit russe
British Airways accueille le premier ballet du Bolchoï à son bord
L’inquisition de Facebook frappe à nouveau et censure un chef-d’œuvre du Caravage
Tags:
danseuse, ballet, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook