Ecoutez Radio Sputnik
    La maison-oeuf

    Quelques destinations peu banales pour un touriste à Moscou

    © Sputnik. Vladimir Fedorenko
    Culture
    URL courte
    Anastassia Verbitskaïa
    1161

    Le Kremlin et la place Rouge, le Bolchoï et le métro moscovite… Les touristes étrangers sont attirés par ces emblèmes de la capitale russe. Mais Moscou possède des monuments non moins intéressants qui sont souvent méconnus de ses visiteurs. Venez en découvrir avec nous!

    Comme toute grande ville mondialement célèbre, Moscou offre à ses visiteurs non seulement des chefs-d'œuvre d'architecture mais aussi des bâtiments curieux, insolites ou simplement originaux qui ont leur propre visage et deviennent le symbole du quartier si ce n'est de la ville entière. Faisons un petit tour dans la capitale russe à la recherche de ces bâtiments qui valent la peine d'être visités.

    La «maison-œuf»

    ​Cette maison unique, construite au début des années 2000, est située dans le centre-ville. Cependant, si vous ne la cherchez pas exprès, vous ne l'apercevrez pas en passant. Elle se cache derrière un grand immeuble au coin de la rue Mashkova, et il faut emprunter la ruelle voisine et regarder attentivement à gauche pour la repérer. L'idée est certes originale, mais ceux qui ont visité le bâtiment, conçu comme une maison d'habitation, avouent qu'elle n'est pas du tout confortable. Les touristes sont en revanche contents.

    La maison Melnikov

    Продолжая белую снежную тему ❄️❄️❄️

    Публикация от Dina Sakhno (@_oktober18_) Фев 5, 2018 в 12:49 PST

    La province russe
    © Sputnik. Anastasia Verbitskaya
    L'architecte de renom et maître de l'avant-garde russe Constantin Melnikov (1890-1974), connu notamment pour avoir dessiné et construit le pavillon soviétique de l'Exposition des Arts décoratifs de Paris en 1925, a réussi une chose presque incroyable dans la Russie soviétique. À savoir, construire pour sa famille, entre 1927 et 1929, une maison sur trois niveaux dans la rue Krivoarbatski, non seulement selon son propre projet, mais qui lui appartenait de plein droit, alors que la propriété privée était interdite en URSS. Elle est composée de deux cylindres qui «se marient» comme deux amoureux, formant une silhouette hors pair et un intérieur très original mais surtout adapté à la vie et au travail.

    L'architecte y a de fait aménagé un atelier éclairé de 38 fenêtres hexagonales, à côté des pièces habitables pour lui-même, sa femme et ses enfants. La maison est par la suite devenue une icône de l'architecture russe du début du XXe siècle, un véritable lieu de pèlerinage notamment pour les étrangers épris de l‘avant-garde russe.

    L'Église de l'Ascension de Kolomenskoïe

    Chef-d'œuvre incontestable de l'architecture russe, classé sur la liste du patrimoine de l'Unesco, l'Église de l'Ascension a été construite en 1532 dans le domaine impérial de Kolomenskoïe, dans les environs de Moscou, pour célébrer la naissance de celui qui devait devenir Ivan IV le Terrible. C'est l'un des premiers exemples d'églises traditionnelles à toits en pavillon sur une structure de pierre et de brique qui a eu une grande influence sur le développement ultérieur de l'architecture religieuse russe.

    Outre son importance spirituelle pour les croyants et sa valeur artistique exceptionnelle, elle attire certains touristes par son mystère. Du côté de l'autel à l'est de la galerie, face à la Moskova, on trouve un «banc royal» en forme de trône surmonté d'un ciboire en pierre blanche. Sa raison d'être reste toujours obscure, donnant parfois lieu à des légendes et des explications spéculatives. Attend-il l'arrivée de Seigneur? Ou est-ce un trône destiné au monarque?

    Des classiques de la littérature russe qui font la queue pour des filles

    Cet immeuble, construit au début du XXe siècle comme une simple maison de rapport dans la rue Plotnikov, ne frappe pas par ses formes architecturales. En revanche, son décor présente un spectacle impressionnant pour les amateurs de la littérature russe… Sa façade est décorée de bas-reliefs représentant des hommes, ressemblant on ne peut plus à Léon Tolstoï, Alexandre Pouchkine ou Nicolas Gogol, qui prennent des poses douteuses et s'embrassent avec des femmes à peine habillées…

    👓Доходный Дом Бройдо в Плотниковом переулке. Дом известен также как «Дом с голыми писателями». Построил его в 1907 Николай Жерихов, любивший украшать фасады фигурами. 📷Вдоль второго этажа идут барельефы в человеческий рост, изображающие известных поэтов и писателей — Гоголя, Тургенева, Толстого — в античных одеждах и в объятиях муз. Эти барельефы были сделаны скульптором Синаевым-Бернштейном для Музея изящных искусств, но Цветаев отверг их за фривольное содержание)) Иногда этот дом называют "борделем", но это не так. К сожалению, за те годы, что я жила в Плотниковом переулке и после, скульптуры были практически разрушены. Сейчас часть из них кое-как отремонтирована, но всё равно, просто больно смотреть на разрушение памятника архитектуры. #москва #арбат #история #домбройдо #голыеписатели

    Публикация от Katia Matoian (@blondycandy) Апр 21, 2015 в 9:32 PDT

     

    Cette décoration inattendue a fait évidemment naître des légendes expliquant ce phénomène. Les uns sont convaincus qu'une maison de tolérance se trouvait dans cet immeuble et accueillait les classiques de la littérature, d'autres partagent l'avis que cette frise sculptée était initialement destinée au Musée des beaux-arts Pouchkine, mais que la direction l'a rejetée par la suite. Les deux versions ne trouvent pas de confirmation, surtout que les écrivains en question étaient déjà morts au moment de la construction… À présent, les bas-reliefs subissent des travaux de réparation. Espérons qu'ils retrouveront leur éclat d'antan pour attirer encore plus de visiteurs curieux.

    Un service de l'état civil suspendu dans le ciel

    En fait, le service devrait s'installer dans cette construction insolite d'ici l'été 2018. Ceux qui aiment à se marier dans des lieux extravagants devront donc patienter. Il s'agit d'une partie intégrante du pont à haubans Jivopisny («pittoresque») construit sur la Moskova en 2007, sur l'avenur Maréchal Joukov. La bâtisse suspendue en haut du pont s'étant avérée difficile à exploiter, ce belvédère, qui d'abord était destiné à abriter un restaurant, accueillera finalement un service d'état civil.

    Lire aussi:

    Trois soleils montent dans le ciel de Saint-Pétersbourg (photos)
    Apocalypse orange: un coucher de Soleil magique a fasciné les Moscovites (photos)
    Ces labyrinthes où il est risqué de mettre les pieds tout seul (images)
    Tags:
    voyages, curiosités, architecture, tourisme, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik