Ecoutez Radio Sputnik
    Enrique Iglesias à Moscou

    Enrique Iglesias s’est dit être «à moitié Russe»

    © Sputnik . Eugenija Novozhenina
    Culture
    URL courte
    3120

    Lors d’un concert à Moscou, le chanteur espagnol s’est livré à des réflexions sur son identité nationale, qui s’est avérée un peu plus complexe qu’on ne le croyait.

    On l'a toujours cru Espagnol, mais finalement tout s'est avéré un peu plus complexe. Se produisant en concert hier soir à Moscou, Enrique Iglesias est passé aux aveux en faisant part avec le public de ses sentiments nationaux.

    «À 25% je suis Espagnol, à 25% originaire de Miami et à 50% je suis Russe», a-t-il déclaré. Et pour expliquer ses propos la star du pop a rappelé que sa femme, l'ancienne joueuse de tennis Anna Kournikova, était Russe.

    À la fin de l'année dernière, l'épouse du chanteur, basée comme lui à Miami, a mis au monde des jumeaux. La fille a été baptisée Lucy et le garçon prénommé Nicho­las.

    Lire aussi:

    Acte 19: «Si les émeutiers veulent se faire tirer dessus, c'est leur choix»
    Un dîner en ville qui passe mal
    Un prêtre poignardé en pleine messe à Montréal (vidéo)
    Tags:
    nationalité, Anna Kournikova, Enrique Iglesias, Espagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik