Culture
URL courte
101113
S'abonner

La pierre portant la plus ancienne inscription complète du mot Jérusalem en hébreu jamais mise au jour a été dévoilée par l'Autorité des antiquités d'Israël.

Israël a dévoilé une pierre gravée d'une inscription antique attestant que le nom de Jérusalem sous sa forme actuelle en hébreu existait déjà il y a 2.000 ans.

Découverte en février dernier lors de fouilles près de Binyané Ha-Ouma, cette pierre datant de la période du second Temple (VIe siècle av. J.-C. — Ier siècle) serait un fût de colonne portant l'inscription «Hananiah fils de Dodalos de Jérusalem» en langue araméenne et en lettres hébraïques.

Le vestige a été présenté au public lors d'une conférence de presse de l'Autorité des antiquités et du Musée d'Israël. Selon les archéologues Yuval Baruch et Roni Reich cités par les médias locaux, les inscriptions de cette époque mentionnant Jérusalem sont très rares, alors que celle-ci, évoquant le nom de la ville sous la forme utilisée aujourd'hui, Yeroushalaïm, est unique car complète.

Le conservateur archéologique Doudi Mevorakh estime que Hananiah était vraisemblablement un artisan céramiste ayant choisi le «nom d'emprunt» de «fils de Dodalos» en référence au sculpteur et architecte Daidalos (Dédale), personnage emblématique de la mythologie grecque.

Lire aussi:

Plus de 19.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Violent incendie dans le IIe arrondissement de Paris - vidéo
Tags:
musée, découverte, archéologie, pierre, Autorité des antiquités d'Israël, Jérusalem, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook