Culture
URL courte
129
S'abonner

Des tableaux de maîtres quittent petit à petit les salles des Musées des Beaux-Arts de Belgique, situés dans sa capitale. Vu que le bâtiment, surtout sa toiture, a besoin d’importants travaux de rénovation, la pluie s’infiltre dans les murs et pousse l’administration à mettre partout des sceaux ainsi qu’à retirer certains œuvres pour les protéger.

Afin de protéger des peintures d'artistes célèbres, l'administration des Musées royaux des Beaux-Arts, situés à Bruxelles, est obligée d'avoir recours à des mesures d'urgence.

Le bâtiment, notamment sa toiture, exigeant des travaux de réparation, le musée remplace certaines peintures par des photocopies pour les mettre à l'abri et ainsi les protéger du niveau élevé d'humidité dans les salles. Les employés mettent des seaux le long des murs lorsque la pluie s'infiltre, selon la RTBF.

Les photocopies accompagnées d'affichettes «Retirée en raison des conditions climatiques» sont actuellement présentées à la place d'une vingtaine de tableaux de peintres des XVe et XVIe siècles.

«Après avoir constaté une infiltration, on décroche les œuvres, on attend que les murs sèchent et ensuite on doit voir, à la pluie suivante, si le chemin de l'eau est le même. C'est pourquoi il y a de plus en plus de murs dégarnis et donc une image nationale de plus en plus dégradée», a expliqué Michel Draguet, directeur général des Musées royaux des Beaux-Arts, cité par la RTBF.

Désespéré, Michel Draguet a fait savoir qu'ils avaient «dû retirer les Cranach, il a plu sur le mur où se trouvait la crucifixion de Jérôme Bosch».

«Cela touche l'ensemble des collections d'art ancien», a-t-il rajouté avant d'affirmer que le plan de rénovation avait déjà été présenté, mais qu'il fallait du temps pour le mettre en œuvre.

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Tags:
peintre, tableau, peinture, Bruxelles, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook