Ecoutez Radio Sputnik
    Machu Picchu

    Un complexe cérémoniel destiné à laver des péchés découvert au Machu Picchu

    CC0
    Culture
    URL courte
    140

    Lors de fouilles menées dans le parc national du Machu Picchu, au Pérou, une équipe d'archéologues polonais a découvert des restes d'un complexe rituel où les Incas ont mené à partir du début du XVe siècle des cérémonies d'ablution, écrit le site Science in Poland.

    Explorant le site archéologique de Chachabamba, situé dans le parc national péruvien du Machu Picchu, des archéologues polonais ont découvert un complexe cérémoniel qui a fonctionné à partir du début du XVe siècle.

    Selon la reconstruction proposée par les scientifiques, dans le centre du site se retrouvait un rocher avec des autels sculptés, des escaliers et une gorge à travers laquelle les participants des rituels faisaient couler des liquides dont des boissons ou du sang d'animaux.

    Devant le rocher, il y avait une petite place avec des bâtiments cérémoniels sur les côtés, entourée d'une douzaine de fontaines utilisées par l'élite locale pour les ablutions ou le lavage rituel du corps.

    «L'eau les traversait toujours, parce que, selon les croyances des Incas, seule l'eau qui coule avait le pouvoir de laver les péchés», a déclaré le directeur du Centre d'études andines de l'université de Varsovie, le professeur Mariusz Ziolkowski.

    Les archéologues ont également mené des fouilles dans un système complexe de canaux qui alimentaient les bassins en eau.

    «C'était une solution très avancée, car les piscines n'étaient pas alignées, comme dans d'autres sites bien connus de la région. Au fil du temps, le complexe a été agrandi et le tracé des canaux d'approvisionnement en eau a été modifié», estime le membre de l'équipe Dominika Sieczkowska.

    Des fragments de vases en céramique décorés, découverts au cours des fouilles, indiquent que les piscines étaient utilisées uniquement dans des buts rituels et ne servaient pas de points d'eau.

    Le professeur Ziolkowski explique que lors des principales cérémonies du calendrier inca, il était extrêmement important de se nettoyer des péchés en se lavant tout le corps. Après cet acte, il fallait se débarrasser des vieux vêtements et porter des vêtements neufs.

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    archéologues, Pérou, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik