Culture
URL courte
467523
S'abonner

L’actrice Adèle Haenel a vigoureusement réagi au prix du meilleur réalisateur reçu par Roman Polanski pour son film J'accuse lors de la 45e cérémonie des César.

La remise du César du meilleur réalisateur à Roman Polanski a provoqué une réaction furieuse de plusieurs cinéastes présents dans la salle Pleyel où se déroulait la cérémonie: après l’annonce, Adèle Haenel, Céline Sciamma, Noémie Merlant et une partie de l’assemblée ont quitté la salle.

Le réalisateur d’origine polonaise, toujours poursuivi par la justice américaine pour relations sexuelles illégales avec une mineure, a été récompensé pour son film J’accuse (2019). «Une honte, c’est une honte!», a lâché Mme Haenel, 31 ans, en se levant de son siège.

Une fois sortie de la salle Pleyel, elle a laissé sa colère exploser: «Vive la pédophilie, bravo la pédophilie», s’est-elle écriée.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Paris Match (@parismatch_magazine)

L’ombre du passé

Le réalisateur franco-polonais de 86 ans est accusé d’avoir agressé sexuellement en 1977 Samantha Geimer, alors une adolescente de 13 ans. De plus, l’ex-actrice française Valentine Monnier a récemment affirmé dans Le Parisien avoir été violée par le cinéaste, en 1975.

En 2019, Adèle Haenel a accusé le réalisateur Christophe Ruggia de harcèlement sexuel lors du tournage et de la promotion du film Les diables entre 2001 et 2004, soit de ses 12 à 15 ans. Suite à ses déclarations, une enquête a été ouverte par le parquet de Paris.

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
«Des patients vont mourir en souffrant»: alerte sur une possible pénurie d’anesthésiants
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Tags:
pédophilie, accusations, viol, cinéma, Roman Polanski
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook