Culture
URL courte
4144
S'abonner

Du cannabis utilisé dans des rituels il y a 2.000 ans a été retrouvé dans un temple en Israël. C’est la première fois qu’une preuve physique atteste de la présence de cette drogue durant l’âge du fer au Proche-Orient.

Lors de fouilles à Tel Arad, à quelques dizaines de kilomètres au sud de Jérusalem, des archéologues ont découvert du cannabis dans un temple datant des temps bibliques.

​Une étude publiée le 28 mai dans le journal de l’Institut d’archéologie de l’université de Tel Aviv montre la présence d’encens et de cannabis sur les matériaux constituant les deux autels de ce temple remontant à l'ère du royaume de Juda, lequel s’étendait de 930 à 586 avant Jésus-Christ.

«À l'heure actuelle, nous n'avons aucune information sur la manière dont ce cannabis est arrivé à Tel Arad ou en Judée particulièrement», a assuré Eran Arie, conservateur au Israel Museum, cité par CNN.

Pour les scientifiques, cette découverte apporte pourtant «une nouvelle vision sur le culte de Juda».

​L’étude suggère que le cannabis était brûlé lors d’un rituel, dans un but psychoactif, et non pas pour sa senteur.

«S'ils ne voulaient que l'odeur du cannabis, ils auraient pu brûler des sauges», explique ainsi Eran Arie.

Lire aussi:

Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Un incendie se déclare après une explosion à bord d'un navire militaire US à San Diego - vidéo
L'OMS annonce une hausse record des cas de Covid-19 dans le monde en 24h
Tags:
Proche-Orient, cannabis, temple, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook