Culture
URL courte
870
S'abonner

Une dizaine de pierres gravées découvertes sur l’île britannique de Jersey seraient les plus anciennes œuvres d’art jamais retrouvées au Royaume-Uni.

Entre 2015 et 2018, une équipe de chercheurs travaillant sur l’île Anglo-Normande de Jersey a mis au jour 10 fragments de pierres taillées qui présentaient des dessins abstraits. Selon leurs conclusions publiées dans la revue PLOS One, ces objets vieux de 15.000 ans peuvent être considérés parmi les plus anciennes œuvres d’art connues à ce jour.

​Les scientifiques estiment que les pierres gravées seraient l’œuvre des Magdaléniens, l’une des premières cultures de chasseurs-cueilleurs qui a vécu il y a entre 23.000 et 14.000 ans. Cette époque est marquée par l’épanouissement de l’art primitif, avec la décoration des grottes, d’outils et d’armes, ou encore la gravure d’os et de pierres.

​«La majorité des modèles sont purement abstraits, mais d’autres pourraient représenter des formes de base telles que des animaux, des paysages ou des personnes. Cela suggère fortement que les plaquettes ont été gravées dans un but de décoration artistique», constate dans un communiqué Silvia Bello du musée d’histoire naturelle de Londres.

La découverte des pierres «montre que la création artistique était une partie importante de la boîte à outils des pionniers magdaléniens, autant au camp que dans les grottes», souligne le docteur Edward Blinkhorn, directeur des fouilles sur le site.

Lire aussi:

Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
«L'exécutif est obligé de suivre la fachosphère», regrette le recteur de la mosquée de Pantin visée par une fermeture
Tags:
fouilles, archéologie, art, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook