Culture
URL courte
Par
1091
S'abonner

De nombreuses figurines taillées dans des os de chèvre ont été mises au jour par des archéologues opérant dans l’ouest de la Turquie, sur le site où se trouvait la ville d’Aigai fondée par les Éoliens.

Lors des fouilles réalisées sur le site de l’ancienne cité-État d’Aigai, dans l’ouest de la Turquie, des archéologues ont découvert des figurines taillées dans des os de chèvre il y a près de 2.500 ans, rapporte le Hurriyet.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Aigai Kazısı Resmi Hesabıdır (@aigaiantikkenti)

La ville d’Aigai aurait été fondée au VIIe siècle av. J.-C. Selon le chef de l’équipe de chercheurs, Yusuf Sezgin, le nom de la ville dérive du mot grec qui signifie «chèvre», et les historiens estiment que les chèvres jouaient un rôle important dans la vie de la cité.

Les fouilles menées auparavant ont permis de conclure que la prospérité d’Aigai était surtout fondée sur la production de viande, de lait et de cuir. Les chercheurs soumettront les figurines nouvellement découvertes à des analyses ADN afin de déterminer les races de chèvres qui vivaient à Aigai et de retracer leurs liens avec les races contemporaines.

Une des 12 villes fondées par les anciens Éoliens dans l’ouest de la Turquie, Aigai a longuement appartenu à la Lydie. Après la chute de cette dernière, la ville a été gouvernée par les Achéménides.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
L’ex-Monsieur Brexit inquiet d’une sortie française de l’UE
Un Français qui «ne s’est jamais battu de sa vie» vit un enfer dans les geôles turques
Les Tatars de Crimée proposent à Erdogan de se rencontrer sur leur sol
Tags:
archéologie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook