Culture
URL courte
161
S'abonner

Le Concours international de photojournalisme Andreï Stenine a dévoilé le vainqueur de son Grand prix 2020 dans le cadre d'une cérémonie en ligne organisée depuis le centre de presse multimédia du groupe médiatique Rossiya Segodnya, organisateur du concours.

Le Grand prix a été attribué au photographe espagnol Luis Tato pour sa série «Attentat à l'hôtel DusitD2» qui relate de manière laconique et marquante cet événement tragique survenu sur le territoire du complexe hôtelier à Nairobi en janvier 2019.

Luis Tato est un multiple lauréat du concours Stenine. Il commente sa victoire du prix le plus élevé et le plus prestigieux du concours: «C'est la troisième fois que je suis lauréat du Concours international de photojournalisme Andreï Stenine, et chaque année je dépose de nouveau ma candidature parce que cela permet de se lancer un défi, d'améliorer ses compétences professionnelles. La préparation du travail pour le concours, le dépôt de candidature selon les règles, l'attente des résultats et, enfin, l'obtention d'une évaluation d'un jury international de renommée - c'est une expérience fantastique. Le Concours photo Andreï Stenine est une possibilité de grandir professionnellement et de s'inspirer de l'exemple de collègues étonnants dont les travaux de très grande qualité remportent le concours. C'est la possibilité d'apprendre et de se perfectionner qui me pousse d'année en année à déposer ma candidature pour participer à ce concours.»

Le concours a également annoncé les autres lauréats de 2020. Tous les travaux gagnants du concours se démarquent par leur magnificence visuelle, qui frôle avec l'art pictural. A travers son langage, les jeunes photojournalistes veulent exprimer et faire réfléchir aux problèmes les plus graves de notre époque - des affrontements politiques et sociaux à l'environnement. Dans la beauté, selon eux, réside une immense force humaniste qui peut effectivement sauver le monde.

Dans la nomination «Actualités», la première place de la catégorie «Photos uniques» a été remportée par l'image rationnelle - et de ce fait encore plus poignante - de la photojournaliste britannique indépendante Lynzy Billing «Justice enfouie» (Buried Justice) représentant le corps d'une victime d'une grande campagne de lutte contre les stupéfiants aux Philippines.

Lynzy Billing, «Justice enfouie»
© Photo / Lynzy Billing, Stenincontest
Lynzy Billing, «Justice enfouie»

La première place de la catégorie «Séries» a été décrochée par la road-story photographique du Français Jeoffrey Guillemard «Frontière Sud» sur le long chemin des migrants d'Amérique centrale, d'Haïti, d'Afrique et de Cuba à la recherche du «rêve américain». Derrière la frontière, relate l'auteur, ils cherchent à échapper au déchaînement de la criminalité et de la violence dans leurs pays.

Jeoffrey Guillemard, «Frontière Sud»
© Photo / Jeoffrey Guillemard, Stenincontest
Jeoffrey Guillemard, «Frontière Sud»

La photo «Vie au bord» (Living on the Edge) du reporter de Calcutta Sumit Sanyal, à la charnière entre la beauté picturale et documentaire sur les habitants de l'île Mousuni où la mer gagne progressivement du terrain, a remporté la première place de la catégorie «Photos uniques» de la nomination «Ma Planète».

Sumit Sanyal, «Vie au bord»
© Photo / Sumit Sanyal, Stenincontest
Sumit Sanyal, «Vie au bord»

La première place de la catégorie «Séries» a été décrochée par la chronique de Vorkouta, «Capitale d'un monde en disparition» du Russe Sergueï Parchoukov.

Sergueï Parchoukov, «Capitale d'un monde en disparition»
© Photo / Sergei Parshukov, Stenincontest
Sergueï Parchoukov, «Capitale d'un monde en disparition»

Dans la nomination «Sport», la première place de la catégorie «Photos uniques» a été attribuée à la fantasmagorie visuelle de la photographe turque Sebnem Coskun, dont l'héroïne est la plongeuse turque Sahika Ercumen photographiée pendant son entraînement dans la grotte de Gilindire au Sud du pays.

Sebnem Coskun, «Grotte de Gilindire»
© Photo / Sebnem Coskun, Stenincontest
Sebnem Coskun, «Grotte de Gilindire»

La première place de la catégorie «Séries» a été décrochée par la chronique du journaliste russe Pavel Volkov sur Alexeï Talaï, qui a survécu par miracle dans son enfance lors d'un incendie provoqué par un obus d'artillerie, et dont la vie est devenue un modèle de force morale incroyable.

Pavel Volkov, «Alexeï Talaï»
© Photo / Pavel Volkov, Stenincontest
Pavel Volkov, «Alexeï Talaï»

Dans la nomination «Portrait. Héros de notre époque» les premières places ont été attribuées à des photojournalistes de Russie et d'Italie. Dans la catégorie «Photo unique», la première place revient au Russe Yury Smitiouk avec «Île Wrangel», dont le héros est le chercheur de la réserve de l'Île Wrangel, Pavel Koulemeev, dans son «milieu de vie naturel».

Yury Smitiouk, «Ile Wrangel»
© Photo / Yury Smitiouk, Stenincontest
Yury Smitiouk, «Ile Wrangel»

Parmi les «Séries», la victoire a été attribuée au récit du journaliste italien Danilo Garcia Di Meo «Quatrani» (Enfants du séisme) sur les jeunes habitants de la ville de L'Aquila, unis dans leur identité spirituelle par un séisme qui a eu lieu pendant leur enfance.

Danilo Garcia Di Meo, «Enfants du séisme»
© Photo / Danilo Garcia Di Meo, Stenincontest
Danilo Garcia Di Meo, «Enfants du séisme»

Retrouvez la liste intégrale des lauréats du concours de 2020 sur le site stenincontest.ru/stenincontest.com.

Par tradition, le concours a établi des prix spéciaux pour ses participants. En 2020, ils ont été attribués aux travaux dans trois nominations: «Actualités», «Ma planète» et «Portrait. Héros de note époque». Les partenaires des nominations sont des médias internationaux comme le Shanghai United Media Group (SUMG), le site du journal China Daily et le groupe médiatique panarabe Al Mayadeen TV, ainsi que l'une des plus grandes organisations humanitaires du monde - le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Selon les partenaires des nominations, les meilleurs travaux sont: la photo unique «Justice enfouie» Lynzy Billing (Royaume-Uni) et la série de photos «Ebola: la République démocratique du Congo» de John Wessels (Afrique du Sud), qui ont reçu le prix spécial du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour la «Photo humanitaire» dans la nomination «Actualités».

John Wessels, «Ebola: la République démocratique du Congo»
© Photo / John Wessels, Stenincontest
John Wessels, «Ebola: la République démocratique du Congo»

La photo unique «Marée noire au Brésil» du photojournaliste Leonardo Malafaia Alves (Brésil) a reçu le prix spécial d'Al Mayadeen TV dans la nomination «Actualités». La photo «Vie au bord» du reporter indien Sumit Sanyal a reçu la motion spéciale du Shanghai United Media Group (SUMG) dans la nomination «Ma Planète». Ainsi que la série «Quatrani» (Enfants du séisme) de Danilo Garcia Di Meo (Italie), qui a reçu le prix spécial du site du journal China Daily dans la nomination «Portrait. Héros de notre époque».

Leonardo Malafaia Alves, «Marée noire au Brésil»
© Photo / Leo Malafaia, Stenincontest
Leonardo Malafaia Alves, «Marée noire au Brésil»

Le Concours Stenine lancera traditionnellement sa tournée d'expositions internationales des travaux des vainqueurs dès que seront levées les restrictions épidémiologiques. D'ici-là, les photos des vainqueurs de 2020 seront disponibles en ligne, dans une galerie virtuelle, ainsi que sur les sites des partenaires du concours.

A propos du concours

Le Concours international de photojournalisme Andreï Stenine, organisé par l'agence de presse Rossiya Segodnya sous l'égide de la Commission russe des affaires de l'UNESCO, se fixe pour objectif de soutenir les jeunes photographes et d'attirer l'attention de la société sur les enjeux du photojournalisme contemporain. Il s'agit d'une plateforme destinée aux jeunes photojournalistes - des personnes talentueuses, sensibles, ouvertes à la nouveauté, qui attirent notre attention sur les personnes et les événements qui nous entourent.

En 2020, les partenaires médiatiques généraux du concours sont: le site d'information Vesti.ru, la chaîne nationale panrusse Rossia-Kultura. Les partenaires médiatiques internationaux du concours sont: l'agence de presse et la radio Sputnik, l'agence de presse Askanews, le groupe médiatique Independent Media, l'agence de presse Notimex, l'agence de presse ANA, la chaîne et le site RT, Shanghai United Media Group (SUMG), le site du journal China Daily, l'agence de presse PNA, le site et journal AlYoum AlSabee, le site The Paper, le réseau médiatique Al Mayadeen, l'agence de presse Prensa Latina, l'agence de presse News1, le site DBW, le site d'information Brasil247. Avec le statut de partenaires médiatiques sectoriels le concours est soutenu par: la revue National Geographic Russia, le site Russian Photo, le site Photo-study.ru, l'Académie de la photographie, le site d'information YOung JOurnalists, le magazine Fotoargenta, le Club de la photographie de New Delhi, le magazine Enfoque Visual, le magazine LF Magazine. La plateforme internationale partenaire est le festival PhotON.

Lire aussi:

La manifestation contre la loi Sécurité globale se poursuit place de la République, à Paris
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
Véhicules embrasés, heurts et gaz: Paris se mobilise de nouveau contre la loi Sécurité globale – images
Tags:
journalisme, concours, photo, Concours international de photojournalisme Andreï Stenine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook