Ecoutez Radio Sputnik
    Mise à l'eau du sous-marin nucléaire Severodvinsk, classe Iassen

    Sous-marins de nouvelle génération: USA et Russie à 12 contre 1

    © Sputnik . Vladimir Rodionov
    Défense
    URL courte
    42370

    Un nouveau sous-marin nucléaire de classe Virginia a été mis en service jeudi aux Etats-Unis. L'US Navy compte désormais 12 bâtiments de cette classe. Les forces navales russes ne possèdent pour le moment qu'un seul sous-marin similaire.

    L'US Navy a reçu le sous-marin nucléaire d'attaque USS John Warner. Il s'agit du 12e bâtiment de classe Virginia. Sa cérémonie d'entrée en service s'est déroulée à Norfolk, principale base navale des Etats-Unis dans l'Atlantique. Les bâtiments de cette classe constituent actuellement l'ossature de la flotte sous-marine américaine et doivent remplacer les submersibles de classe Los-Angeles au fur et à mesure de leur mise hors service.

    Il est prévu de construire au total 30 sous-marins de classe Virginia.

    Le John Warner est le premier de la série à avoir reçu le nom d'une personne, les autres portant les noms d'Etats américains. Baptisé en l'honneur de l'amiral John Warner, commandant de l'US Navy en 1972-1974 et sénateur de la Virginie, ce bâtiment déplace 7.800 tonnes et peut plonger à 488 mètres de profondeur.

    Parmi les particularités du sous-marin, il convient de citer des mâts photoniques qui remplacent le périscope traditionnel. Il s'agit de dispositifs électroniques fonctionnant à la manière d'une caméra numérique et envoyant des plans filmés au poste de pilotage du sous-marin. L'armement du John Warner comprend deux tubes de lancement comportant chacun six missiles Tomahawk.

    La Russie n'a qu'un seul sous-marin similaire, celui de classe Iassen. Ce bâtiment surpasse par certaines caractéristiques les sous-marins de classe Virginia, notamment par la profondeur de plongée qui peut atteindre 600 mètres. En outre, le sous-marin russe est équipé de 32 missiles de croisière Onix capables — à la différence des Tomahawks — de neutraliser non seulement des cibles côtières,  mais aussi aériennes.

    "On ne peut comparer les sous-marins que lors d'un combat. Or, ni les Virginia ni les Iassen n'ont participé au combat et j'espère qu'ils n'y participeront jamais", a déclaré Alexandre Khramtchkhine, expert du Centre d'analyse de stratégie et de technologies.

    "Le problème, c'est que les Américains ont beaucoup de sous-marins de ce genre, alors que la Russie n'en possède qu'un seul", a conclu l'expert.

    Lire aussi:

    Russie: le SNLE Severodvinsk en service opérationnel
    Russie: le SNLE Severodvinsk entame ses tests d'homologation
    K-162: le sous-marin le plus rapide de l'histoire
    Severodvinsk, sous-marin nucléaire russe du projet 885 Iassen
    Tags:
    US Navy, USS John Warner (SSN-785), K-560 Severodvinsk, Marine russe, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik