Défense
URL courte
181553
S'abonner

Un lanceur russe Proton-M transportant l'engin spatial militaire a décollé dimanche depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.

La liaison télémétrique est établie, les systèmes de bord fonctionnent normalement. Après la mise en orbite le nouvel engin spatial a reçu le numéro de série "Kosmos-2513".

Un lanceur russe Proton-M transportant l'engin spatial militaire a décollé dimanche depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. La fusée a été lancée avec succès et la mise en orbite de l'engin a été réussie, a annoncé le service de presse du ministère russe de la Défense aux journalistes.

"L'engin spatial, lancé dans l'intérêt du ministère russe de la Défense à 03h19 heure de Moscou (01h19 heure de Paris, ndlr) le 13 décembre depuis le cosmodrome de Baïkonour par le lanceur Proton-M, est maintenant contrôlé par le centre principal de contrôle au sol des Forces aérospatiales russes", indique le communiqué.

D'après ce communiqué, "l'engin spatial a été mis en orbite cible par le bloc d'accélération Breeze-M à l'heure prévue, puis le centre principal de contrôle au sol des Forces aérospatiales russes en a pris le contrôle".

Lire aussi:

Premier tir d'un lanceur russe Proton-M en 2015
Un lanceur russe Proton-M met en orbite un satellite européen (Roskosmos)
Le tir d'un lanceur russe Proton-M reporté
Lanceur russe Proton-M: deux tirs programmés d'ici le 12 décembre
Un Proton-M installé sur un pas de tir à Baïkonour
Tags:
espace, satellite, Baïkonour, Kosmos-2513, Breeze-M, Proton-M, Troupes aérospatiales de Russie, Armée de l'air russe, ministère russe de la Défense, Russie, Kazakhstan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook