Ecoutez Radio Sputnik
    USS Zumwalt

    Jusqu'où ira le nouveau Zumwalt? Le nouveau destroyer US passe des essais en mer

    © AP Photo/ Robert F. Bukaty
    Défense
    URL courte
    25534

    Le Michael Monsoor, deuxième destroyer de classe Zumwalt, a pris la mer. Pourtant malgré ses technologies dernier cri, des spécialistes ont déjà remarqué plusieurs points faibles sur ce navire «invisible».

    Michael Monsoor, le deuxième des trois destroyers «invisibles» de la classe Zumwalt, a débuté ses essais en mer, écrit le site Naval Today.

    Le nouveau destroyer américain n'est que la quintessence des technologies de la furtivité marine. Ses concepteurs ont essayé de faire tout pour que le navire soit le moins visible pour les radars. Par conséquent, il n'a presque aucun angle droit, et selon des sources accessibles au grand public, certains éléments de la construction sont en bois. Il est pratiquement «transparent » pour le rayonnement radar.

    En conséquence, Zumwalt ressemble plutôt à un cuirassé du début du siècle dernier qu'à un navire de guerre moderne. Selon certains experts, le destroyer s'est avéré être très instable et dans un tangage fort il peut simplement se retourner.

    En outre, une faible visibilité pour des radars a entraîné un autre effet secondaire désagréable. Des marins de navires civils se sont plaints que leurs stations radar repéraient le Zumwalt comme un petit bateau de pêche de longueur de 15 mètres. Alors que la taille réelle du destroyer américain est de près de 186 mètres. C'est-à-dire, la nuit ou dans le brouillard, une estimation incorrecte des dimensions peut conduire à une collision.

    Pour cette raison, l'US Navy a décidé d'équiper le nouveau destroyer d'écrans réfléchissants qui augmenteront la visibilité radar du navire mais qui seront levés durant les opérations de combat.

    L'armement du destroyer était probablement très efficace, mais trop cher. Deux canons de 155 millimètres tirent non pas avec de simples obus, mais avec des projectiles LRLAP (Long Range Land Attack Projectile). Selon Defense News, compte tenu des coûts de production, chaque tir d'un canon Zumwalt coûtera 800.000 dollars aux contribuables américains.

    Les destroyers Zumwalt ont été conçus pour mener des opérations de combat dans les eaux des éventuels adversaires américains: la Russie et la Chine. Ces navires militaires rapides et pas excessivement grands, ressemblant au destroyer impérial de «Star Wars», sont capables d'embarquer des armements puissants et de porter un coup grave à l'adversaire. Zumwalt a été également qualifié d'«invisible» car il est recouvert de peinture spéciale, le rendant moins détectable pour les radars.

    Le projet de construction des Zumwalt a été finalisé en 2008, la marine se voyant allouer le premier financement d'un montant de quelques milliards de dollars un an plus tard. Au total, jusqu'à présent, presque 13 milliards de dollars y ont été consacrés.

    Lire aussi:

    Pourquoi le projet de super-destroyer pour la marine américaine est un échec
    Un destroyer US dernier cri se casse pendant les essais
    Les États-Unis enterrent l'idée du railgun
    Tags:
    navires, USS Zumwalt, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik