Ecoutez Radio Sputnik
    S-300

    Outre les S-300 russes, des systèmes de contrôle des moyens de DCA ont été livrés en Syrie

    © Photo. Russian Defence Ministry
    Défense
    URL courte
    8541

    Afin d’accroître le niveau de sécurité du personnel militaire russe, des vols aériens, ainsi que le niveau de protection des installations russes en Syrie, la Russie a livré en Syrie des postes de commandement mobiles Polyana-D4 destinés à la gestion de différents systèmes de défense antiaérienne, comme le S-300.

    Outre plusieurs batteries de S-300, la Russie a livré en Syrie des postes de commandement mobiles Polyana-D4 conçus pour gérer différents systèmes de défense antiaérienne, a annoncé ce mercredi le porte-parole de la Défense russe Igor Konachenkov.

    «Comme vous le savez, la livraison de systèmes de missiles antiaériens russes S-300 et des systèmes de commandement et de contrôle automatisé pour les forces et l'équipement de défense antiaérienne Polyana-D4 a eu lieu afin d'accroître le niveau de sécurité du personnel militaire russe, des vols aériens et d'assurer la protection des installations [russes] en Syrie», a déclaré Igor Konachenkov.

    «Actuellement, des conseillers russes préparent le personnel militaire syrien à utiliser ces systèmes modernes de défense antiaérienne», a ajouté le porte-parole de la Défense russe.

    Au début du mois d'octobre, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou avait annoncé que la Russie avait livré plusieurs batteries de S-300 à la Syrie, comprenant au total 49 véhicules. D'après le ministre, des spécialistes syriens seront formés au maniement de ces systèmes au cours des trois prochains mois.

    Pour rappel, la livraison des S-300 à la Syrie est intervenue après la destruction d'un Il-20 russe par la défense antiaérienne syrienne lors d'un raid de l'aviation israélienne. Moscou a accusé les forces aériennes de l'État hébreu d'avoir provoqué le tir ayant touché l'appareil russe.

    En 2013, à la demande d'Israël, Moscou avait suspendu ses livraisons de S-300 à la Syrie, mais depuis la situation a évolué et ce «non par la faute de la Russie», a notamment déclaré Sergueï Choïgou.

    Le système Polyana-D4 est capable de commander et coordonner les systèmes de défense antiaérienne mobiles de différentes portées et de différentes natures, en partageant les données entre eux et en prenant la commande de tir de chacun d'eux. Il permet aussi de rendre invisibles aux yeux de l'ennemi, qui peut détecter leurs émissions radar, des systèmes comme le S-300, le Tor, le Buk M2 et Pantsir S1.

    Lire aussi:

    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    La maladie qui a tué Saint-Louis est de retour en France
    Uzbin, l’embuscade qui a tout changé pour l’Armée française
    Sensation pour les Français, l’hélicoptère de Poutine «sorti de nulle part» repéré par un photographe
    Tags:
    Polyana-D4, S-300, Igor Konachenkov, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik