Défense
URL courte
7405
S'abonner

Un drone en bois ou en plastique ne passera plus inaperçu: l’Institut russe des radiocommunications à grande distance travaille sur une station radar qui pourra les détecter, a annoncé à Sputnik Kirill Makarov, directeur général de cet établissement.

La Russie crée une station radar capable de détecter des drones en bois ou en plastique, a déclaré à Sputnik le directeur général de l’Institut russe des radiocommunications à grande distance (NIIDR), Kirill Makarov.

«Nous élaborons une station qui pourrait suivre des cibles volant à une basse altitude, y compris des drones qui peuvent présenter une menace», a indiqué M.Makarov.

Selon lui, grâce à ce dispositif, même les drones en bois ou en plastique seront visibles pour les opérateurs.

«Nous ne nous sommes jamais spécialisés à créer des radars qui suivent les cibles aérodynamiques d’après leurs signaux, c’est le domaine de l’intelligence électronique. Nous sommes chargés de la reconnaissance radar. Tout matériau a une surface de dispersion efficace, que la cible soit en bois ou en plastique. La station que nous créons permettra de détecter entre autres ce type de drones», a ajouté le responsable.

Drones militaires en bois

En mars, la société américaine Logistics Gliders a mis en ligne une vidéo des essais de plusieurs drones de transport en bois destinés à l’armée et conçus au terme d’un contrat avec la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) et le Corps des Marines des États-Unis.

Selon le magazine N+1, les drones LG-2K, longs de 3,9 m, peuvent transporter une charge de 725 kg.

En 2017, le site Breakingdefense.com avait annoncé le début des tests d’un autre drone en bois américain, le LG-1000, conçu par Logistic Gliders pour le corps des Marines.

Cet appareil, une sorte de boîte en bois dotée d’ailes, serait capable de transporter près d’une tonne de fret sur une distance de 120 km.

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Tags:
radar, Kirill Makarov, plastique, bois, Russie, drone
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook