Défense
URL courte
402475
S'abonner

Le porte-avions USS John F.Kennedy, mis à l'eau le 9 décembre, a été remorqué neuf jours plus tard sur le fleuve James River jusqu’au lieu où sa construction sera achevée.

Le porte-avions américain à propulsion nucléaire USS John F. Kennedy a finalement quitté en début de semaine la cale sèche du chantier naval Newport News Shipbuilding, en Virginie, pour rejoindre une estacade à un kilomètre en aval sur le fleuve James River.

«Ce déplacement est important car il représente un changement d'orientation de la mise en place du navire d’une cale sèche vers l’achèvement des travaux sur une estacade», indique Mike Butler, directeur du programme de construction.

Une vidéo montre que le navire a été déplacé à l'aide de six remorqueurs.

Mis à l’eau le 9 décembre, après plus de neuf ans de construction, l’USS John F.Kennedy devrait être livré à la Marine américaine en 2022.

Ce porte-avions de classe Gerald R.Ford, avec une longueur de 337 m, une largeur maximale de 78 m et un déplacement d'environ 100.000 tonnes, doit être capable selon les caractéristiques déclarées de transporter jusqu'à 90 aéronefs dont des F-35, F/A-18E /F Super Hornet, EA-18G Growler, ainsi que des hélicoptères MH-60R/S.

Selon le magazine en ligne spécialisé dans les questions militaires Defense blog, le navire intègre plus de 23 nouvelles technologies comprenant des avancées en matière de propulsion, de production d'énergie, de gestion des munitions et de systèmes de lancement d'avions.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Tags:
mise à l'eau, USS John F. Kennedy, porte-avions
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik