Défense
URL courte
6440
S'abonner

La diplomatie russe a considéré les affirmations américaines sur le non-respect présumé par Moscou d’accords sur le contrôle des armements comme du «lavage de cerveaux» appelé à détourner l’attention des violations par les États-Unis de ces mêmes accords.

Les déclarations sur le non-respect par Moscou des ententes en matière de contrôle des armements sont infondées, a déclaré jeudi 16 avril à Sputnik le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, commentant un rapport du département d’État américain selon lequel Moscou n’informerait pas Washington de certains de ses essais nucléaires.

«Nous sommes d’un avis contraire: les États-Unis violent, d’une manière flagrante, toute une série d’accords dans ce domaine et nous en parlons ouvertement. Les tentatives de dire le contraire sont infondées et font partie d’une campagne de désinformation lancée par les États-Unis […]. Cela relève du lavage de cerveaux», a fustigé M.Riabkov.

Le département d’État américain a précédemment présenté au Congrès un rapport annuel où il suppose que la Russie ne respecte pas pleinement son obligation d’informer les États-Unis de ses essais nucléaires, comme l’exige l’accord sur les essais nucléaires souterrains conclu par l’URSS et les États-Unis en 1974.

Suppositions sans informations

Le département d’État estime que la Russie a pu mener des essais relatifs à des armes nucléaires en 2019, tout en notant qu’il ne disposait pas d’informations à ce sujet. Dans le même temps, les États-Unis disent ne pas accuser la Russie d’avoir violé l’accord de 1974.

Selon M.Riabkov, ce rapport ressemble à ceux publiés chaque année par les États-Unis et portant sur le respect des accords de contrôle des armements par différents pays, à la seule différence que le document actuel contient des additifs «extrêmement politisés et opportunistes», et montre que «Washington n'est pas intéressé à mener un véritable dialogue par les canaux bilatéraux».

«Les États-Unis continuent de répéter leurs accusations contre nous et la Chine, de saper les fondements du système international de contrôle des armements et créent une atmosphère de nervosité au sein de la communauté internationale», a conclu le vice-ministre.

Lire aussi:

Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Tags:
États-Unis, ministère russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, Russie, tests nucléaires
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook