Défense
URL courte
31604
S'abonner

En moins de 24 heures, quatre avions de renseignement étrangers ont été escortés par la chasse russe près des frontières du pays. Après qu’un appareil américain a été intercepté au-dessus de la Baltique, trois autres aéronefs -deux américains et un britannique- ont été raccompagnés au-dessus de la mer Noire.

Le Centre national de gestion de la défense a fait état de la deuxième interception d’avions de renseignements appartenant à des pays membres de l’Otan au cours de ces dernières 24h. Un Su-27 a ainsi été dépêché pour accompagner trois appareils observés au-dessus de la mer Noire.

«Le 17 août 2020, les moyens de contrôle russes de l’espace aérien au-dessus des eaux internationales ont identifié trois cibles s’approchant de la frontière russe. Pour les identifier et prévenir la violation de la frontière étatique de Fédération de Russie, un chasseur Su-27 a été dépêché», annonce le Centre dans un communiqué.

Et de préciser que l’équipage de l’avion militaire russe a identifié les appareils comme suit: un avion de renseignement RC-135 appartenant à la Force aérienne des États-Unis, un avion de patrouille P-8A Poseidon de l'US Navy et un avion de renseignement R-1 britannique.

Après que les aéronefs étrangers ont changé de cap, le chasseur russe est rentré à sa base, est-il précisé. Le Centre souligne que ce vol a été effectué en stricte conformité avec les normes internationales.

Les interceptions s’enchaînent

Plus tôt dans la journée de lundi, le Centre avait annoncé qu’un chasseur russe avait raccompagné un avion américain au-dessus de la mer Baltique.

Ces derniers temps, les cas d’interceptions sont devenus plus fréquents: depuis début août une dizaine a été recensés. Les avions étrangers ont principalement été repérés au-dessus de la mer Noire et de celle de Barents.

Lire aussi:

L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Tags:
renseignement, aviation, Russie, interception
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook