Défense
URL courte
Par
111154
S'abonner

Le ministre russe de la Défense estime à 70,1% la part des armes modernes et des équipements militaires dans l’armée russe, plaçant les différents systèmes hypersoniques au cœur du mécanisme de dissuasion non nucléaire.

En Russie, différents systèmes hypersoniques constitueront la base des forces de dissuasion non nucléaires, a déclaré ce mardi 9 février le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou lors d'une réunion annuelle de mobilisation opérationnelle avec les dirigeants de l'armée russe.

«Le potentiel des forces de dissuasion non nucléaires, principalement des armes de haute précision, est en train d'être renforcé. Différents systèmes hypersoniques constitueront leur base», informe-t-il.

Par ailleurs, il note que l'armée russe utilise de plus en plus de systèmes robotiques, de drones et de systèmes de contrôle automatisés. Selon le ministre de la Défense, la part des armes modernes et des équipements militaires dans les troupes est de 70,1%.

L’IA bientôt introduite dans les armes?

«Il est maintenant nécessaire d'assurer l'introduction de technologies d'intelligence artificielle dans les armes qui déterminent l'apparence future des forces armées», souligne Sergueï Choïgou qui ajoute que les récents systèmes de missiles capables de contourner la défense antimissile sont en train d’être déployés à des fins opérationnelles.

En outre, la science militaire développe de nouvelles méthodes d'utilisation des troupes, «en fonction des prévisions sur la nature des conflits armés et des guerres locales, ainsi que des perspectives pour les armées étrangères d'acquérir des armes reposant sur de nouveaux principes physiques».

Avangard

En mars 2018, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie avait créé le système hypersonique Avangard, capable d'effectuer des vols intercontinentaux dans les couches denses de l'atmosphère à une vitesse supérieure à Mach 20.

Les missiles en question peuvent porter des charges conventionnelles ou nucléaires. Selon le Président, l'ogive du système Avangard progresse vers sa cible «comme une boule de feu» dont la température à la surface atteint 1.600 à 2.000°C.

En décembre 2019, Vladimir Poutine a également annoncé que les troupes russes étaient d’ores et déjà dotées de missiles hypersoniques Kinjal et de systèmes laser Peresvet, et qu’un premier régiment était en train d’être équipé du système de missiles Avangard.

Lire aussi:

«Le Covid-19 est un coup d’opportunité pour l’oligarchie mondialiste» – vidéo
Un drone-kamikaze russe frappe des radicaux en Syrie – vidéo
«Je voulais mettre cette bombe dans l’église»: les notes troublantes de l’adolescente radicalisée arrêtée à Béziers
Tags:
armes hypersoniques, Sergueï Choïgou, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook