Défense
URL courte
Par
112053
S'abonner

Des drones russes Inokhodets ont frappé des cibles terroristes en Syrie dont les coordonnées avaient été détectées et transmises par les systèmes portables de reconnaissance Strelets-M, a confié à Sputnik une source au sein de la Défense.

Les militaires russes déployés en Syrie ont testé la nouvelle technologie des drones de combat en matière de ciblage, laquelle fonctionne à l’aide d’un complexe portable de reconnaissance Strelets-M, a fait savoir à Sputnik une source au sein de l’industrie militaire russe.

Selon elle, au cours des essais, des drones Inokhodets ont réalisé des frappes sur des cibles terroristes dont les coordonnées avaient été détectées et transmises via les systèmes de reconnaissance vers le point de contrôle de drones en temps réel.

À l’heure actuelle, le système Strelets-M ne permet pas de guider les drones directement, mais à l'avenir, avec un niveau suffisant d’automatisation, les forces terrestres pourraient bien désigner en temps réel les cibles aux drones.

«Une cible, une bombe»

En 2017, l’état-major interarmées russe a annoncé que ses militaires impliqués dans l’opération antiterroriste en Syrie étaient parvenus à atteindre le niveau de précision «une cible, une bombe» grâce notamment à l’utilisation d’un bombardier Su-24M connecté au complexe de reconnaissance Strelets.

Selon le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, le recours à Strelets permet de détruire les cibles en temps quasi réel, soit de 8 à 12 minutes après leur détection.

Le drone Inokhodets, également connu sous le nom d’Orion, peut rester en vol pendant 24 heures. Sa masse maximale au décollage est de 1.100 kilogrammes et sa charge de combat peut atteindre 250 kilogrammes. Il est en mesure de lancer des missiles guidés de petite taille et des bombes guidées sur des cibles situées au sol.

Drone Orion en action

Fin février, la télévision publique russe a diffusé une vidéo montrant des frappes réalisées par un drone Orion contre des positions terroristes en Syrie:

Les images montrent la destruction de plusieurs cibles, y compris pendant la nuit, lorsque le drone utilise l’imagerie thermique de son système de localisation optique.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Les sirènes d'alerte de nouveau déclenchées dans le sud d’Israël
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Tags:
Orion, lutte antiterroriste, Russie, Syrie, drone
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook