Défense
URL courte
Par
203659
S'abonner

En plus des systèmes hypersoniques Avangard et des systèmes laser Peresvet déjà en service permanent au sein de l’armée russe, Vladimir Poutine a annoncé dans son discours devant l'Assemblée fédérale que le premier régiment de missiles balistiques Sarmat entrera en service opérationnel à la fin de 2022.

Se prononçant ce 21 avril lors de son grand discours annuel devant l'Assemblée fédérale, Vladimir Poutine a évoqué la modernisation des armements russes. Selon le Président, la part d’armes et d’équipements militaires modernes dans la triade nucléaire russe (aviation stratégique, missiles balistiques intercontinentaux et porte-missiles sous-marins nucléaires) s'élèvera cette année à plus de 88%.

Le chef de l’État russe a ainsi rappelé que les systèmes hypersoniques Avangard et les systèmes laser Peresvet étaient en service permanent.

En outre, «en pleine conformité avec les projets, des travaux sont en cours sur d'autres systèmes de combat sophistiqués, notamment [le système océanique polyvalent] Poseidon et [le missile de croisière à propulsion nucléaire] Burevestnik», a déclaré M.Poutine.

Selon le Président russe, «le premier régiment entièrement équipé de missiles balistiques Sarmat entrera en service opérationnel à la fin de 2022».

Le nombre de systèmes de frappe aérienne équipés de missiles hypersoniques Kinjal et de navires équipés de missiles Kalibr augmente également.

«Les missiles hypersoniques Zircon seront mis en disposition opérationnelle dans un proche avenir», a précisé le Président.

Poutine invite à discuter des questions liées à la stabilité mondiale

Vladimir Poutine a également rappelé que la Russie, en tant que «leader dans la création de systèmes de combat de nouvelle génération, dans le développement de forces nucléaires modernes», exhortait ses partenaires à discuter des questions liées aux armes stratégiques et de la stabilité mondiale:

«Le sujet, l'objectif de ces négociations peut être la création d’un environnement de coexistence pacifique fondée sur une équation de la sécurité qui engloberait non seulement les armes stratégiques traditionnelles - missiles balistiques intercontinentaux, bombardiers lourds et sous-marins - mais aussi tous les systèmes offensifs et défensifs capables de résoudre des tâches stratégiques indépendamment de leur équipement».

Le rôle clé des Nations unies

Le Président russe a également exprimé son espoir qu’une réunion personnelle des dirigeants des pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu aura lieu dès que la situation épidémiologique le permettra.

«Nous plaidons constamment pour la préservation et le renforcement du rôle clé dans les affaires mondiales des Nations unies, nous nous efforçons d'aider le règlement des conflits régionaux et avons déjà beaucoup fait afin de stabiliser la situation en Syrie, d’établir un dialogue politique en Libye», a déclaré le chef de l'État tout en indiquant que la Russie est toujours ouverte à une large coopération étatique.

Lire aussi:

Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Rixe entre deux bandes rivales en pleine rue en Seine-Saint-Denis – vidéo
Israël organise les plus grandes manœuvres de son histoire: vers un nouveau conflit au Moyen-Orient ?
Tags:
Kalibr, Tsirkon (missile), Kinjal (missile air-air hypersonique), système sous-marin polyvalent Poseidon, RS-28 Sarmat (missile lourd), Avangard (bloc hypersonique), Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook