Défense
URL courte
Par
281139
S'abonner

Une fois de plus, un chasseur russe a quitté son aérodrome d’attache pour escorter un avion espion américain repéré près de l’espace aérien russe. Un RC-135 avait été détecté dans la région arctique.

Un chasseur russe MiG-31 a décollé le 6 mai pour prévenir une violation de la frontière russe, au-dessus de la mer des Tchouktches dans l'océan Arctique, par un avion de reconnaissance américain Boeing RC-135, a annoncé aux journalistes ce jeudi une structure au sein du ministère russe de la Défense.

Cette mesure a été prise lorsque le contrôle russe de l’espace aérien au-dessus de la mer des Tchouktches a détecté une cible aérienne s’approchant de la frontière nationale de la Russie, a-t-il été précisé.

«Un MiG-31 faisant partie de l’unité de défense antiaérienne de la Flotte du Pacifique a alors décollé pour identifier l’engin et l’empêcher de violer les frontières russes. L’équipage du chasseur a identifié la cible aérienne comme un avion de reconnaissance stratégique RC-135 des Forces armées américaines et l’a accompagné au-dessus de la mer des Tchouktches», selon le communiqué de la Défense.

Une fois l’avion militaire étranger sur le chemin du retour, le chasseur russe est retourné à l’aérodrome d’attache, a ajouté le ministère.

«Une violation de la frontière russe a été empêchée», conclut le communiqué.

Les vols de reconnaissance en hausse

Les vols d’avions de l’Otan dans l’espace aérien à proximité des frontières russes ont considérablement augmenté depuis 2020. Par exemple, «l’intensité de l’activité de reconnaissance en mer Noire a augmenté de 45% en un an. Des avions espions de l’Alliance ont plus de 1.000 fois patrouillé des zones situées à proximité immédiate du territoire russe», avait précisé fin mars le commandant des troupes du District militaire Sud Alexandre Dvornikov.

Et de préciser qu’en 2020, les États-Unis avaient effectué plus de 140 vols de reconnaissance près des frontières sud de la Russie et ostensiblement organisé 13 exercices militaires d’envergure avec la participation de plus de 40.000 militaires de l’Otan et d’États aspirant à l’intégrer.

La pratique des vols de reconnaissance s’est poursuivie en 2021. Ainsi, un avion de reconnaissance américain a été détecté à proximité de la frontière russe au-dessus du Pacifique le 10 avril.

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Tags:
avion, océan Arctique, MiG-31
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook