Défense
URL courte
Par
241851
S'abonner

Une vidéo de l’exercice militaire conjoint entre la Russie, la Biélorussie et la Serbie, tenu dans le cadre des manœuvres «Fraternité slave 2021» a été publiée ce vendredi sur Twitter par le ministère russe de la Défense. La séquence montre la «neutralisation» de formations armées illégales.

Deux jours après le début de la phase active des exercices militaires conjoints entre Moscou, Minsk et Belgrade, l’armée russe publie les premières vidéos des manœuvres. Baptisées «Fraternité slave 2021», elles réunissent environ 1.000 soldats de trois pays et se déroulent du 8 au 19 juin près de la ville de Novorossiisk, dans le sud-ouest de la Russie, informe un communiqué du ministère russe de la Défense.

La séquence, publiée ce 18 juin sur le compte Twitter du département militaire, montre des scènes de la deuxième étape de la phase active des manœuvres qui consiste à «neutraliser» un ennemi conventionnel.

«Au cours de la séquence tactique, l'unité des forces spéciales mixtes de la République de Serbie a tendu des embuscades sur une partie d'une route de montagne, bloquant et détruisant une colonne avec des armes et des munitions», est-il précisé en légende de la vidéo.

«Nouveaux aspects de l'interaction» entre les militaires

S’exprimant le 16 juin à l’occasion du début de la phase active des exercices, le lieutenant-général Andreï Kholzakov, commandant adjoint des forces aéroportées russes pour les opérations de maintien de la paix et des forces collectives de réaction rapide, a fait part de l’objectif principal des manœuvres de l'édition 2021.

«Nous organisons des exercices chaque année sur le territoire de l'un des pays, la Biélorussie, la Russie et la Serbie. Cette année, la tâche principale est de parfaire la cohérence non seulement des divisions, mais aussi des quartiers généraux, pour que les nôtres et nos forces collectives soient prêts à toutes sortes d'épreuves», a déclaré Kholzakov auprès des journalistes.

Qui plus est, au cours des manœuvres, les militaires sont censés travailler «de nouveaux aspects de l'interaction», à savoir des actions tactiques et le débarquement de troupes avant l'entrée des forces principales. Dans le cadre des exercices, c’est «l'ennemi terroriste» qui représente la principale menace.

Fraternité slave

Depuis 2015, «Fraternité slave» se tient annuellement sur le territoire de l’un des pays participants. Selon les informations de la Défense russe, cette année environ 100 militaires serbes, 300 biélorusses ainsi que plus de 500 militaires russes y prennent part. Plus de 160 véhicules militaires sont mobilisés. En 2020, les manœuvres avaient eu lieu en Biélorussie.

Tags:
exercices, militaires, Russie, Biélorussie, Serbie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook