Economie
URL courte
Chute des prix du pétrole (2016) (171)
3272
S'abonner

Les autorités iraniennes ont annoncé avoir réalisé le plan d'augmentation des exportations de pétrole jusqu'à 2 millions de barils par jour, a rapporté dimanche le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh.

Ces exportations augmentent régulièrement depuis l'entrée en vigueur de l'accord nucléaire et la levée d'une partie des sanctions internationales, rapporte l'AFP. En décembre, elles avaient chuté à un million en raison de ces sanctions, qui avaient été renforcées en 2012.

"Les exportations de pétrole et de condensats dépassent désormais deux millions de barils par jour, contre 1,75 million de barils par jour il y a un mois", a déclaré M.Zanganeh.

En outre, le ministre du Pétrole a annoncé un des plus importants objectifs dans le développement de l'industrie pétrolière iranienne — l'exploitation du gisement gazier de South Pars situé dans le golfe Persique. Il convient de noter que l'Iran partage ce gisement avec le Qatar, dont la capitale accueillera le 17 avril une réunion des principaux pays exportateurs de pétrole, membres ou non de l'OPEP, qui devraient prendre une décision conjointe sur le gel de la production de pétrole au niveau actuel.

Dans le même temps, M.Zanganeh a affirmé que l'Iran ne gèlerait pas sa production avant d'avoir atteint le niveau antérieur à 2012, soit 4 millions de barils par jour.

"Qu'on nous laisse tranquilles jusqu'au moment où nous atteindrons le niveau des 4 millions de barils par jour", a déclaré le ministre.

Téhéran a commencé à exporter à nouveau vers le marché européen avec plusieurs livraisons le mois dernier.

Les grands pays asiatiques, notamment la Chine, l'Inde, le Japon et la Corée du Sud, sont actuellement les principaux clients du pétrole iranien.

Dossier:
Chute des prix du pétrole (2016) (171)

Lire aussi:

Qui profite du trafic de pétrole de Daech?
La Chine importera 27 millions de tonnes de pétrole russe en 2016
Gel de la production de pétrole: 12 pays se donnent rendez-vous à Doha
Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
Tags:
production petrolière, exportations, pétrole, Bijan Zanganeh, Doha, Qatar, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook