Ecoutez Radio Sputnik
    L'industrie pétrolière américaine

    L'industrie pétrolière US toujours en attente d'un miracle

    © AP Photo / Jae C. Hong
    Economie
    URL courte
    21143

    Les ressources énergétiques des Etats-Unis sont victimes d'une situation qui reste dangereuse depuis l’établissement de la tendance négative des prix du pétrole. Le pays, qui est un grand consommateur de pétrole et de gaz, est confronté à une vraie crise de la production domestique d’hydrocarbures.

    En 2015, les Etats-Unis ont consommé 7,08 milliards de barils de pétrole et d'autres produits pétroliers, ce qui correspond à plus de 20 barils par habitant, souligne le journal Vice se référant à l'Agence américaine de l'information énergétique. Dans le même temps, le gaz représente un tiers de toute l'énergie consommée dans le pays.

    A l'époque, la chute des prix du pétrole aurait pu être provoquée par une production intensive aux Etats-Unis comme dans le reste du monde. Mais cette dynamique négative touchera-t-elle un jour à sa fin? La division des pris par deux depuis 2008 n'a de cesse d'inquiéter les producteurs.

    Ainsi, les foreurs américains ne manifestent pas d'enthousiasme pour développer les projets déjà existants ou en lancer des nouveaux. Selon l'agence Bloomberg, qui se réfère aux informations de la société Haynes & Boone, 130 entreprises pétrolières nord-américaines aux capitaux de presque 44 milliards de dollars (39,4 mds EUR) ont lancé une procédure d'insolvabilité entre début 2015 et mai 2016.

    Trois autres grandes sociétés pétrolières aux capitaux de plus de 11 milliards de dollars (9,8 mds EUR) qui n'étaient pas incluses dans cette liste ont lancé la même procédure en mai 2016, indique l'agence Bloomberg.

    Selon Seth Shonkoff, directeur du groupe d'études de l'environnement à PSE Healthy Energy et professeur à UC Berkeley, cité par le journal Vice, chaque nouveau forage de puit de pétrole ou de gaz de schiste coûte 8 millions de dollars (7,1 M EUR) et ceci, avant même la mise en exploitation du site. Dans cette situation, le déclin se poursuivra si les prix du pétrole ne repartent pas à la hausse.

    Lire aussi:

    Le baril de Brent au-dessus de 51 USD pour la 1ere fois depuis octobre
    Le prix du pétrole atteint son maximum depuis novembre dernier
    Le prix du pétrole saoudien baisse pour l'Europe et augmente pour les USA
    Le prix du pétrole franchit à nouveau la barre des 50 USD
    Tags:
    énergie, industrie, gaz de schiste, pétrole de schiste, gaz, pétrole, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik