Ecoutez Radio Sputnik
    Total logo

    Total licencie 70% des employés de sa filiale russe

    © AP Photo / Jacques Brinon
    Economie
    URL courte
    22331

    Le géant pétrolier français Total a licencié 70% des employés de sa filiale russe en raison de la réduction de sa participation à la prospection du gisement de Kharyaga en Sibérie occidentale.

    Selon un ex-employé du groupe cité par Forbes, il s'agit d'environ 200 personnes ayant travaillé pour Total pendant plus de 10 ans.

    Précédemment, Total a transféré une participation de 20% et le rôle d’opérateur du projet à la société russe Zarubezhneft, qui a embauché une partie des employés licenciés.

    A l'issue de la transaction, Total a conservé une participation de 20% dans le projet.

    Le gisement pétrolier de Kharyaga, situé en Sibérie occidentale, à 60 kilomètres au nord du cercle polaire, a été découvert dans les années 1970. Lancée en 1999, son exploitation est assurée par un consortium international réunissant outre Total le norvégien Statoil et les russes Zarubezhneft et Nenets Oil Company.

    Au deuxième trimestre de l'année en cours, les revenus nets de Total se sont contractés de 30% pour se chiffrer à 2,09 milliards de dollars américains, a auparavant rapporté l'agence Bloomberg.

    Lire aussi:

    Gaz: Total se retire du projet Chtokman
    Hydrocarbures: Total se retire d’un second projet en Russie
    Après Volkswagen, Total dans le collimateur des USA
    Tags:
    prospection pétrolière, gisements de pétrole, licenciement, pétrole, Total, Sibérie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik