Economie
URL courte
15930
S'abonner

Les cartes de crédit russes Mir sont désormais acceptées en Europe. Plusieurs accords ont d’ores et déjà été signés.

Le chef du Système russe des cartes bancaires (NSPK) Vladimir Komlev a déclaré que la carte bancaire russe Mir pourrait être utilisée en Europe. La Russie mène des négociations avec trois sociétés bancaires ayant des accords avec des milliers des magasins et des distributeurs.

M. Komlev a souligné que « l’acceptation internationale des cartes de crédit est un signe de maturité du système de paiement ». Pour le moment, des accords avec MasterCard, JCB, AmEX et Union Pay ont déjà été conclus.

« Actuellement, nous négocions avec Visa. Les systèmes de paiement internationaux nous considèrent comme un partenaire solide car nous avons réussi créer un vaste réseau dans de brefs délais. À l’aide de notre système, ils pourront de promouvoir leurs produits ».

Il sera également possible de payer avec la carte Mir sur les sites comme AliExpress et eBay.

« Trois sociétés occidentales (de France et l’Allemagne) sont intéressées par la coopération avec NSPK. Les marchands européens veulent attirer les Russes à l’aide d’un moyen de paiement russe ».

Selon M. Komlev, l’acceptation complète de la carte Mir au sein du système international sera effective après 2021.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
La source du nouveau coronavirus pourrait se trouver hors de Chine
Tags:
système de paiement, carte de crédit, économie, eBay, AliExpress, Mir (carte bancaire), Système russe des cartes bancaires (NSPK), Vladimir Komlev, Europe, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook