Economie
URL courte
2331
S'abonner

En cas de sortie de l'accord OPEP+, la Russie pourra réaugmenter si nécessaire sa production pétrolière, a affirmé à Sputnik le ministre russe de l'Énergie Alexandre Novak.

Contrairement aux autres participants à l'OPEP+, la Russie sera en mesure d'augmenter progressivement sa production de pétrole, si elle venait à sortir de cet accord, a déclaré le ministre russe de l'Énergie Alexandre Novak dans un entretien avec Sputnik.

«Si nous nous retrouvons dans une situation qui nous oblige à nous retirer graduellement de l'accord, nous pourrons accroître notre production lorsque le marché sera équilibré (…). Tous les pays ne peuvent pas le faire, mais la Russie, si», a affirmé le ministre.

Fin 2016, à Vienne, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et certains pays qui n'en font pas partie, dont la Russie, étaient convenus de réduire leur production pétrolière d'un total de 1,8 million de barils par jour par rapport au niveau d'octobre 2016. La Russie s'était ainsi engagée à diminuer sa production de 300.000 barils.

En novembre 2017, les participants à l'accord avaient accepté de le prolonger pour l'année 2018.

Précédemment, le patron du groupe pétrolier russe LukOIL, Vaguit Alekperov, avait déclaré que Moscou devrait commencer à sortir de l'OPEP+ si les cours restaient à 70 dollars le baril pendant plus de six mois.

Lire aussi:

Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
«Nicole Belloubet a menti»: Montpellier porte plainte contre la garde des Sceaux
La consommation de cette huile pourrait modifier génétiquement votre cerveau
Tags:
production, pétrole, Lukoil, OPEP, Vaguit Alekperov, Alexandre Novak, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik