Economie
URL courte
201135
S'abonner

Pékin a averti Washington que les accords commerciaux sino-américains n’auront plus d’effet si les États-Unis introduisent de nouvelles mesures restrictives sur les marchandises chinoises. Selon les autorités chinoises, le libre-échange répond aux intérêts de tous les pays.

Les accords entre Washington et Pékin sur le commerce et les échanges perdront leur validité si les États-Unis introduisent de nouvelles mesures restrictives, dont des droits de douane, a déclaré le ministère chinois du Commerce dans son communiqué.

Pékin a également qualifié les concessions mutuelles et le renoncement à la guerre commerciale de conditions préalables pour la conclusion de nouveaux accords.

«La position de la partie chinoise reste cohérente. Afin de satisfaire la demande de consommation en hausse et garantir la croissance économique, la Chine est prête à augmenter les importations en provenance de tous les pays, dont les États-Unis. Cela répond tant aux intérêts des peuples de nos pays, qu'à ceux du monde entier», lit-on dans ce communiqué.

Un nouveau round de négociations commerciales avec la participation du secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, et du vice-Premier ministre chinois, Liu He, a été entamé dimanche à Pékin.

Ces pourparlers se sont déroulés sur fond de nouvelle escalade du conflit commercial entre les deux pays. La Maison-Blanche doit annoncer le 15 juin la liste des marchandises sur lesquelles les droits de douane de 25% seront imposés. Selon le ministère chinois du Commerce, cette mesure entre en contradiction avec les accords précédents.

A l'issue des négociations américano-chinoises des 17 et 18 mai, les États-Unis et la Chine sont parvenus à un accord sur la réduction du déficit commercial. Il a été signalé que la Chine allait augmenter l'achat de produits et de services américains, notamment dans les domaines de l'énergie et des produits agricoles.

Lire aussi:

Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Une photo de Diam's intégralement voilée publiée sur le Net
Tags:
droits de douane, guerre commerciale, commerce, Liu He, Wilbur Ross, Washington, Pékin, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook