Ecoutez Radio Sputnik
    Or

    La flambée de l’or est-elle capable de changer son image dans l’esprit des Français?

    © Sputnik . Pavel Lissitsyne
    Economie
    URL courte
    Anna Dedkova
    5343

    «C’est une attractivité qui est intemporelle». Investir dans le dollar ou l’or? Pourquoi l’intérêt des Français pour ce métal précieux est faible? Quelles sont les raisons d’en acheter? Dans une interview à Sputnik, le spécialiste de l’investissement dans l’or Christophe Charve donne des explications et des conseils.

    Le cours de l’or ne cesse de s’envoler et l’intérêt de nombreux pays pour ce métal précieux continue à augmenter. Devenue leader du processus de dédollarisation en 2018 et ayant annulé la TVA à 20% sur l’achat du métal précieux, la Russie se retrouve parmi ceux qui aux côtés de la Chine augmentent leurs réserves en pleines tensions commerciales avec les États-Unis. Mais la France est-elle prête à emprunter leur chemin?

    Christophe Charve, directeur produit et qualité Or Investissement - Or en Cash et expert en investissement dans l’or, a commenté dans une interview à Sputnik la situation en France par rapport à l’or et a expliqué l’attractivité des investissements dans ce métal.

    L’or en France et dans l’esprit des Français

    Depuis des années, l’or n’a pas la cote dans l’esprit des Français. Le spécialiste fait état d’un haut niveau de défiance en France par rapport à l’or, «notamment à cause de la fiscalité du pays qui a longtemps été pénalisante puisqu’il y avait à faire la déclaration d’intention au service de l’État et qui avait une taxe forfaitaire sur le prix de vente».

    Selon lui, la donne a changé pour le bien depuis 2014, mais un petit nombre de Français semblent être au courant: «Aujourd’hui, leurs investissements font l’égide à la taxe sur les plus-values depuis 2014 et depuis 2018 la transformation de l’impôt sur la fortune en impôt sur la fortune immobilière, il n’y a plus de nécessité de déclarer sa détention d’or à l’État».

    C’est l’historique qui pèse lourdement dans la conscience collective des Français pour ce produit d’investissement. En plus, comme un autre avantage, le spécialiste présente ce métal précieux comme un actif qui peut faire l’objet d’une session en donation directe, notamment à ses enfants ou à ses petits-enfants. «C’est un produit qui a plein d’intérêt mais qui a une réputation un petit peu difficile historiquement, qui aujourd’hui n’est plus à l’ordre du jour», conclut-il.

    Existe-t-il des moyens de changer les stéréotypes?

    Pour changer l’image de l’or dans l’esprit des Français, le directeur conseille de rappeler les bonnes pratiques sur l’investissement, d’en acheter régulièrement, dans des quantités adaptées à son budget et dans le cadre d’une épargne de moyen ou long terme, et encore de profiter des hausses de cours.

    Dans le même temps, M.Charve affirmé que la France pourrait suivre les exemples russe et chinois. «Le tout, c’est de savoir sur quel arbitrage budgétaire», précise-t-il.

    En quoi réside l’attractivité de l’or

    «C’est une attractivité qui est intemporelle. Quand on parle, évidemment on parle d’or physique qui est facilement convertible à tout moment et aujourd’hui c’est une valeur qui est hors des réseaux bancaires ce qui présente un intérêt nouveau. C’est un produit qui a tendance à absorber l’inflation et qui agit en contrepoids des évolutions des autres actifs», explique-t-il.

    Quand les autres actifs augmentent, selon lui, l’intérêt pour l’or est en baisse et, par conséquent, le cours commence à baisser. Et inversement, quand les autres actifs sont en baisse, les investisseurs se tournent vers l’or. «Ça permet d’abord un contrepoids dans son portefeuille. Après son attractivité ou sa différence, ce n’est pas un actif qui est rémunéré, il n’y a pas de rendement proprement dit», déclare M.Charve.

    Dollar ou or?

    Le spécialiste procède à expliquer l’intérêt d’investir plutôt dans l’or que dans une devise. Pour lui, c’est une question de confiance de la communauté économique internationale dans la devise car il est plus intéressant «parce que tous les échanges commerciaux se font d’une manière très rapide et très simple, donc c’est plus pratique que l’or». Dès lors que la confiance autour de cette devise s’effrite, une tendance existe à rechercher une solution de sécurité «qui va un peu plus loin, qui est peut-être d’un point de vue logistique moins pratique mais plus sécurisée». Dans ce cas-là, l’or devient plus pratique que la devise.

    «Tant que tout le monde à confiance dans le dollar, il n’y a aucune raison de se replier sur l’or. Dès lors qu’on a l’impression que la politique monétaire n’est pas celle qu’on attendrait sur les marchés internationaux, dès lors qu’on a quelques fluctuations de confiance dans les relations entre les États-Unis et la Chine, vous allez provoquer une réaction de repli sur quelque chose qui sera indépendant de cette devise», explique-t-il. Sans opposer la devise à l’or, M.Charve prône plutôt l’équilibre, de diversifier l’épargne et de jouer la complémentarité. «Avoir un petit peu des deux, c’est vous garantir que vous avez un équilibre entre les deux. L’un qui a chuté mais l’autre est apprécié et inversement», conclut-il.

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Tags:
    guerre commerciale, dédollarisation, dollar US, devises, achat, achats, métaux précieux, or
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik