Economie
URL courte
Par
16337
S'abonner

Le mois de décembre a vu se créer moins d'emplois que prévu aux États-Unis, où le taux de chômage se maintient néanmoins à son plus bas niveau depuis 50 ans. Mais le ministère du Travail a également annoncé que la hausse des salaires avait été faible en cette fin d'année 2019. De quoi s'inquiéter du côté de l'Oncle Sam?

Après de premiers signes d'inquiétude en fin d'année, notamment sur le front de l'industrie et des reventes de logements, l'économie américaine vient d’enregistrer deux mauvais chiffres. Au mois de décembre 2019, 145.000 emplois ont été créés contre 160.000 attendus. À titre d'exemple, le mois de novembre avait vu la création de 256.000 postes outre-Atlantique, des chiffres gonflés par le retour des salariés du célèbre constructeur General Motors après une grève historique. Avec 3,5% de chômeurs, les États-Unis demeurent sur leur meilleure performance en la matière en 50 ans.

S'intéresser au rythme mensuel des créations d'emplois sur 2019 permet de comparer le chiffre de 175.000 créations d'emplois en moyenne chaque mois, contre 225.000 en 2018. Si le niveau est clairement inférieur, il faut néanmoins signaler que ces données restent solides quand l'on sait que la plupart des économistes estiment que l'économie américaine se porte bien au-delà de 100.000 créations de postes par mois.

Autre donnée décevante pour cette fin d'année aux États-Unis: l'évolution du salaire horaire moyen. Alors que les analystes s'attendaient à une croissance de 0,3% en décembre, elle n'a été que de 0,1%. Comparé à décembre 2018, il tombe sous la barre des 3% (+2,9%) pour la première fois depuis un an et demi (juillet 2018).

Une partie de l'explication provient du fait qu'en 2019, beaucoup d'entreprises ont préféré donner des avantages à leurs employés au niveau des assurances santé, un poste de dépenses très important aux États-Unis, plutôt que d'augmenter les salaires. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine a pesé dans la balance. Bonne nouvelle pour l'économie de l'Oncle Sam: la «phase 1» de l'accord commercial entre Washington et Pékin devrait être signée le 15 janvier prochain.

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un commerçant de Nîmes interdit l’entrée de son magasin aux femmes voilées
Un gardien égorgé par un détenu djihadiste, le Maroc sous le choc
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Tags:
crise économique, économie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook