Economie
URL courte
Chute du prix du pétrole - printemps 2020 (47)
275125
S'abonner

Les prix pour les barils de Brent et du WTI ont pu rattraper un tiers de leur chute après l’ouverture des marchés ce 9 mars et une baisse de 30% enregistrée la veille. Leurs baisses ne constituent plus que respectivement 19,02% et 20,13%.

Après l’effondrement des prix du pétrole de 30%, le baril de Brent et le WTI arrivent à regagner un tiers de leur chute à l’ouverture des marchés boursiers ce 9 mars.

À 10h42 (heure française), la chute du prix du baril de Brent était de 19,02%, vendu pour 36,66 dollars, tandis que le prix du baril de brut léger américain (WTI) se positionnait à 32,97 dollars, représentant une baisse de 20,13%.

Un effondrement aussi important n'avait pas été enregistré depuis 1991, lorsque les cours du pétrole avaient également chuté d’un tiers.

Les causes de la chute

Cette situation tendue sur le marché du pétrole a été provoquée par la décision prise par Riyad de baisser les prix de vente pour le brut dans toutes ses qualités et destinations pour le mois d’avril, après l’échec des négociations des pays membres de l’OPEP+.

De plus, l’Arabie saoudite a prévu d’augmenter sa production de barils journalière en avril, jusqu’à 10 millions par jour contre 9,7 millions de barils en mars, selon l’agence Bloomberg.

Dossier:
Chute du prix du pétrole - printemps 2020 (47)

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Tags:
prix du pétrole, WTI (light sweed crude), Brent, chute, pétrole
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook