Economie
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (252)
62112
S'abonner

Les difficultés auxquelles le projet de gazoduc Nord Stream 2 fait face en Europe ne feront que rendre le gaz plus cher pour les Européens, estime le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

Les obstacles qu’on pose devant le projet de gazoduc Nord Stream 2 entraîneront la montée du prix du gaz pour les citoyens de l’Union européenne, a déclaré mardi 19 mai le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à l’issue d’une rencontre ministérielle du Conseil des États de la mer Baltique (CBSS).

«Les experts conviennent que presque toutes les options pour résoudre le différend juridique entraîneront la montée du prix du gaz pour les clients finaux, pour les citoyens de l’UE», a indiqué le ministre.

En plus, «la hausse du prix du gaz russe rendra le gaz liquéfié américain» plus compétitif, à son avis.

Le gazoduc sera construit malgré tout

Toutefois, le chef de la diplomatie russe s’est dit certain que le projet Nord Stream 2 serait mis en œuvre.

«Je suis persuadé qu’il sera réalisé. Il présente un intérêt pour l’Allemagne et les autres pays européens dont les sociétés participent à sa mise en œuvre. Toute l’Europe est intéressée par ce projet parce qu’il renforce la sécurité énergétique européenne», a noté M.Lavrov.

Obstacles juridiques

Le régulateur allemand BNA a précédemment annoncé avoir refusé d’exempter l’opérateur du Nord Stream 2 de la directive révisée sur le gaz de l’Union européenne. Cette directive -qui ne couvre pas les conduites de gaz construites avant le 23 mai 2019, ni les projets soutenus par la Commission européenne- prévoit notamment la séparation des activités entre fournisseurs et gestionnaires du réseau.

Ainsi, le groupe gazier russe Gazprom ne pourra pas en même temps posséder et exploiter le tronçon du gazoduc traversant l’Europe, mais devra en confier la gestion à un opérateur spécial indépendant. La société Nord Stream 2 AG a lancé une demande d’arbitrage international contre l’UE, arguant que la nouvelle directive européenne viole les principes du traité sur la Charte énergétique européenne.

Gazoduc russo-européen Nord Stream 2

Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux conduites de gaz longues de 1.230 kilomètres entre le littoral russe et l’Allemagne via la mer Baltique. Le gazoduc, d’une capacité totale de 55 milliards de m3 par an, doit passer par les eaux territoriales et les zones économiques exclusives de la Finlande, de la Suède et du Danemark.

Les États-Unis, qui font la promotion de leur gaz liquéfié en Europe, s’opposent à la réalisation du projet, tout comme l’Ukraine et plusieurs pays européens. En décembre, Washington a adopté des sanctions contre Nord Stream 2, exigeant que les sociétés impliquées dans la pose des conduites en mer Baltique, arrêtent les travaux. La société suisse Allseas, engagée dans le projet, a immédiatement rappelé ses bateaux.

Toutefois la Russie a l’intention de mettre en exploitation le Nord Stream 2 au premier trimestre 2021 au plus tard, comme l’a annoncé Vladimir Poutine en janvier dernier.

Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (252)

Lire aussi:

Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
Une nouvelle vidéo montre ce qui se passe juste avant la mort de George Floyd
La taxe qui avait provoqué le mouvement des Gilets jaunes remise sur la table par un conseiller de Macron
Tags:
Sergueï Lavrov, gaz, Europe, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook