Economie
URL courte
Par
31849
S'abonner

Par rapport au semestre précédent, le PIB au sein de la zone euro a augmenté de 12,7% au troisième semestre, un niveau jamais enregistré par l’Eurostat, indique un rapport de l'instance paru le 30 octobre. Parmi les pays européens, la France enregistre la croissance la plus importante, avec +18,2%.

Une croissance «de loin la plus forte depuis 1995». C’est ainsi qu’Eurostat décrit la hausse moyenne de 12,7% du PIB au sein de la zone euro au cours du troisième semestre dans un rapport publié le 30 octobre. Un chiffre impressionnant si comparé à celui du deuxième semestre, quand le PIB moyen avait diminué de 11,8%, mais toujours inquiétant à celui de 2019.

«Par rapport au même trimestre de l'année précédente, au troisième trimestre 2020, le PIB corrigé des variations saisonnières a cependant diminué de 4,3% dans la zone euro et de 3,9% dans l'UE, ce qui représente une reprise partielle après les baisses respectives de 14,8% et 13,9% au trimestre précédent», détaille le rapport.

Cet indicateur inégalé est sans doute lié à l’assouplissement des mesures restrictives prises par de nombreux gouvernements européens au printemps afin d’endiguer la première vague de la pandémie de Covid-19 qui a permis à l’économie de la zone de progressivement se ressaisir, fait savoir un article de CNBC.

Le PIB français rebondit

La France est le pays à avoir enregistré la croissance économique la plus importante durant la période étudiée. Ainsi, d'après la première estimation du troisième trimestre 2020 publiée par l’Insee le 30 octobre, de juillet à septembre le Produit intérieur brut (PIB) a bondi de 18,2 % après une chute de 13,7 % au deuxième trimestre 2020.

«Néanmoins, le PIB demeure nettement en-dessous de son niveau d’avant-crise sanitaire: mesuré en volume par rapport à son niveau du troisième trimestre 2019 (glissement annuel), le PIB est inférieur de 4,3%», fait savoir l’institut.

Par rapport au deuxième semestre, le PIB de l’Espagne a repris 16,7% et celui de l’Italie 16,1%, informe Eurostat.

Reconfinement, une nouvelle menace à l’économie

Pourtant, les nouvelles mesures récemment prises en Europe — notamment par Emmanuel Macron qui a introduit un reconfinement général en France à partir de ce vendredi 30 octobre, et par Angela Merkel qui a annoncé l’introduction d’un reconfinement partiel qui débutera le 2 novembre — éveillent des doutes quant à l’avenir de cette reprise de l’économie.

Cité par CNBC, Claus Vistesen, économiste à Pantheon Macro, admet qu’au troisième trimestre, avec la fin des confinements, l'économie de la zone euro «a repris du poil de la bête». Il précise cependant qu’une reprise économique «complète est encore loin» et «un revers» de la tendance positive se profile au quatrième trimestre.

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
Eurostat, croissance, PIB, zone euro
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook