Economie
URL courte
Par
236
S'abonner

Le constructeur General Motors ne prendra finalement pas part au développement d’un pick-up électrique par Nikola Corporation, l’un des principaux rivaux de Tesla, et n’obtiendra pas de parts dans cette société, à en croire un communiqué de l’entreprise émis ce 30 novembre.

Le constructeur américain d'automobiles General Motors (GM) a renoncé à l'achat de parts de la société Nikola, le rival de Tesla d’Elon Musk, fait savoir un communiqué de Nikola Corporation émis le 30 novembre. La transaction annoncée début septembre a ainsi été remplacée par un mémorandum d'entente «non contraignant» entre les entreprises.

«Le mémorandum d'entente n'inclut pas la prise de participation précédemment envisagée par GM dans Nikola ni le développement du Nikola Badger [un pick-up entièrement électrique à pile à hydrogène, ndlr]», indique la note.

Pour rappel, le 8 septembre, les entreprises ont annoncé la mise en place d’un «partenariat stratégique» qui devait commencer avec le Nikola Badger.

Selon les termes de cet accord, aujourd’hui enterré, Nikola prévoyait d’échanger deux milliards de dollars de ses actions «contre des services en nature et un accès aux pièces et composants mondialement testés et validés de General Motors».

Conformément aux conditions du nouveau protocole, «Nikola remboursera tous les dépôts de commande précédemment soumis pour le Nikola Badger».

Un nouvel accord

Le mémorandum d'entente, dont la signature a été annoncée le 30 novembre, prévoit pour autant une future intégration d’une technologie de GM dans certains véhicules Nikola.

«Nikola et GM travailleront ensemble pour intégrer la technologie de pile à combustible Hydrotec de GM dans les semi-camions à zéro émission de classe 7 et 8 de Nikola pour les secteurs du camionnage moyen et long-courrier», est-il souligné.

«Nous sommes ravis de franchir cette étape importante avec GM, qui offre la possibilité de tirer parti des ressources, des forces et du talent des deux entreprises», s’est réjoui Mark Russell, PDG de Nikola, dont les propos sont repris dans le communiqué.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Tags:
coopération, voiture électrique, General Motors
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook