Economie
URL courte
Par
21612
S'abonner

Le bitcoin est menacé par les monnaies numériques des banques centrales, estime dans une interview à Bloomberg la directrice pour les investissements du Soros Fund Management. Cependant elles ne pourront pas le «déstabiliser définitivement».

L'émergence des monnaies numériques des banques centrales (MNBC) menacera le bitcoin, mais ne pourra pas l'éradiquer complètement, affirme Dawn Fitzpatrick, directrice pour les investissements du Soros Fund Management, lors d’une interview accordée le 25 mars à Bloomberg.

La responsable se dit convaincue que les monnaies numériques des banques centrales apparaîtront plus tôt que prévu. Elle note ainsi que la Chine a déjà essayé sa monnaie numérique avec pour objectif de la rendre utilisable dans le monde entier.

«Je pense donc que c'est une menace réelle, mais je pense que ce sera temporaire. Je ne pense pas qu'elles [les monnaies numériques des banques centrales, ndlr] réussiront à déstabiliser définitivement le bitcoin», indique Dawn Fitzpatrick.

Selon elle, la pandémie et la crise économique ont conduit les investisseurs de Wall Street à prendre la cryptomonnaie au sérieux. Mais elle pourrait rester un actif mineur. La directrice pour les investissements note que les investisseurs ont commencé à s'intéresser au bitcoin en raison des préoccupations concernant la dépréciation des monnaies fiduciaires.

La hausse du cours du bitcoin

Le cours du bitcoin a commencé à monter en flèche début décembre 2020. Le 16 décembre, il a dépassé la barre des 20.000 dollars, battant le record précédent établi en décembre 2017 de 19.783 dollars, selon les données de l'indice des prix bitcoin (BPI) de CoinDesk.

La croissance des investissements dans le bitcoin est liée au fait que les traders se sont appuyés sur les cryptomonnaies pour se protéger contre l'inflation provoquée par les crises liées au Covid-19, indique la société financière internationale britannique Plus500.

La croissance active du cours de la cryptomonnaie a repris le 8 février après que Tesla, dirigée par Elon Musk, a annoncé un investissement de 1,5 milliard de dollars dans le bitcoin. Après ce message, la valeur du bitcoin a dépassé le niveau atteint en janvier à 41.950 dollars et a depuis lors mis à jour à plusieurs reprises ses records historiques.

Une «bulle»?

Certains experts considèrent néanmoins le bitcoin comme une «bulle», dont la valeur s'effondrera tôt ou tard. Même les investisseurs qui anticipent la croissance des cotations préviennent que le trading de cryptomonnaies reste extrêmement volatile et qu'il faut s'attendre à de fortes fluctuations du cours.

Comme le note le Financial Times, des questions demeurent quant à savoir si les cryptomonnaies ont une valeur. Certains experts craignent que les investissements dans le bitcoin et ses analogues ne soient perdus.

En outre, Bill Gates a mis en garde les investisseurs contre l'achat de bitcoins. Selon lui, de tels investissements sont notamment nocifs pour la nature, car le minage des bitcoins nécessite beaucoup d'électricité.

Lire aussi:

Un plan secret anglais de 2017 prévoyait de priver les personnes âgées d’aide médicale en cas de pandémie
Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Tags:
Bitcoin, Soros Fund Management, Elon Musk, cryptomonnaie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook