Economie
URL courte
Par
5214
S'abonner

Pour étendre la «classe moyenne» américaine et renforcer la compétitivité de l’industrie nationale, Joe Biden est prêt à demander au Congrès des dépenses inédites depuis 1945, relate le New York Times.

Le Président Biden compte proposer au Congrès un budget de 6.000 milliards de dollars (près de 5.000 milliards d’euros) pour l’année fiscale 2022, ce qui pourrait propulser les dépenses fédérales américaines à un niveau inédit depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, rapporte le New York Times.

Selon le journal, qui s’est familiarisé avec les documents ad hoc, le projet proposé par Joe Biden poussera le déficit budgétaire américain à 1.800 milliards de dollars en 2022, les États-Unis ayant toujours besoin d’emprunts pour financer leurs dépenses malgré la reprise économique qui s’annonce avec la fin de la récession due à la crise du Covid-19. Dans les années suivantes, le déficit devrait se contracter légèrement avant de reprendre sa croissance pour s’établir à près de 1.600 milliards de dollars vers 2031.

Ces efforts s’inscrivent dans le programme de Joe Biden dont l’objectif déclaré est d’étendre la «classe moyenne» aux États-Unis et de renforcer la compétitivité de l’industrie américaine dans un avenir économique défini par la lutte contre le changement climatique.

Des dépenses historiques

Les deux chambres du Congrès étant contrôlées par les Démocrates, il ne fait pas trop de doute que le budget finira par être approuvé. Conformément à ses dispositions, les États-Unis dépenseront annuellement des moyens équivalant à un quart de leur production économique totale pendant les 10 prochaines années, explique le journal.

Dans le même temps, le volume des recettes fiscales encaissées par le gouvernement américain équivaudra à moins de 20% de la production économique totale. Contacté par le NYT, un porte-parole de la Maison-Blanche s’est refusé à tout commentaire.

Le PIB en nette hausse, la dette publique aussi

D’après la deuxième estimation du Produit intérieur brut (PIB) américain au premier trimestre 2021 publiée ce jeudi 27 mai, la première économie mondiale a gagné 6,4% en rythme annualisé durant les quatre premiers mois de l’année en cours, soit le deuxième meilleur trimestre depuis 2003 pour le PIB américain. Il est ainsi probable que ce dernier dépassera dès le deuxième trimestre son niveau d’avant crise sanitaire.

Or, en février dernier, l'Office du budget du Congrès (CBO) estimait que la dette fédérale américaine continuerait en 2021 de grimper au-delà du PIB pour s'établir à 22.500 milliards de dollars, soit 102,3% du PIB.

Lire aussi:

Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
Les temps forts du sommet Poutine-Biden à Genève
Castex annonce la levée du couvre-feu et la fin du port du masque en extérieur
Tags:
dette publique, Joe Biden, PIB, Congrès des États-Unis, dépenses, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook