Europe
URL courte
Par
5193
S'abonner

En plein état d’urgence sanitaire, le ministre tchèque de la Santé a été photographié en train de sortir d’un restaurant sans masque, suscitant de vives réactions parmi la classe politique. Sommé de démissionner par le Premier ministre, il a jusqu’à maintenant refusé.

Scandale en République tchèque depuis vendredi. Le tabloïd Blesk a publié une photo du ministre de la Santé Roman Prymula, sans masque, sortant d’un restaurant qui était censé être fermé en raison de l’état d’urgence sanitaire. Sur Twitter, le chef du gouvernement Andrej Babis a réclamé la démission du ministre, mais ce dernier se défend d’avoir enfreint toute règle et refuse de quitter son poste.

«L’erreur du ministre Prymula est inexcusable», indique le Premier ministre. «À l’heure où nous demandons aux gens de suivre des règles importantes, lorsque nos professionnels de la santé se battent en première ligne, un tel comportement est inacceptable. Je lui ai demandé de démissionner, et s’il ne le fait pas, je suis prêt à le renvoyer».

Le ministre de l’Intérieur Jan Hamacek partage ce point de vue. «Le ministre Prymula a malheureusement perdu toute crédibilité quant à la lutte contre la pandémie», écrit-il vendredi matin sur Facebook. Il accuse son collègue de briser les règles qu’il a lui-même introduites, signe d’une «moquerie absolue» envers les citoyens à qui il demande de faire des efforts.

Le principal intéressé s’est défendu lors d’une brève conférence de presse, déclarant qu’il n’avait aucune intention de démissionner puisqu’il n’a, selon lui, enfreint aucune règle. Il explique n’avoir rencontré personne au restaurant. Il n’a toutefois pas expliqué pourquoi l’établissement, censé être fermé en raison du couvre-feu récemment imposé, accueillait encore des clients jusqu’à minuit.

Le conseil municipal de Prague a fait savoir qu’il allait engager des «poursuites administratives» pour que le ministre de la Santé et le restaurant soient tenus responsables de leurs actions.

Situation épidémique

Le ministre Prymula n’est autre que l’épidémiologiste qui a établi la plupart des règles sanitaires introduites en République tchèque depuis le début de l’épidémie, dont le reconfinement et la fermeture des restaurants. Il a été nommé ministre de la Santé en septembre, après la démission de son prédécesseur Adam Vojtech, avec pour mission spéciale d’endiguer l’épidémie. Cette photo est un véritable coup de massue pour le gouvernement.

Comme nombre de ses voisins européens, la République tchèque connaît une forte augmentation du nombre de nouveaux cas de Covid-19 depuis un mois. Ce pays de 10,7 millions d’habitants compte plus de 230.000 infections depuis le début de l’épidémie, avec un pic à 14.970 nouveaux cas en 24 heures le 21 octobre, pour un bilan total de 1.971 décès.

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Tags:
démission, couvre-feu, restaurant, masques, Covid-19, santé, République tchèque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook