Europe
URL courte
Par
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (74)
3500
S'abonner

Environ un Tchèque sur deux se dit prêt à se faire inoculer le vaccin russe Spoutnik V à condition qu’il soit homologué par les autorités du pays, affirment les données d’un récent sondage.

46,6% des Tchèques qui n'ont pas encore été vaccinés sont prêts à utiliser le produit russe Spoutnik V contre le Covid-19, à condition que celui-ci reçoive le feu vert des autorités, selon un sondage réalisé par l'agence de recherche Stem/Mark pour le quotidien Mlada Fronta Dnes.

L'enquête a été menée début avril auprès de plusieurs milliers de personnes. 53,4% des sondés refusent l'option Spoutnik V et citent comme raison la plus fréquente la méfiance quant à sa qualité et son efficacité ou encore le fait qu’il n’ait pas encore reçu l’homologation de l'Agence européenne des médicaments (EMA).

22% des sondés ont fait part d'un «sentiment antirusse» pour justifier leur volonté de ne pas utiliser le vaccin.

Les personnes âgées et résidents de petites localités seraient plus intéressés par le vaccin Spoutnik V.

Initiative du Président tchèque

En février, le Président tchèque Milos Zeman avait demandé à son homologue russe Vladimir Poutine de lui fournir du Spoutnik V.

«Si je suis correctement informé, cette demande sera satisfaite. Mais bien sûr, nous aurons besoin de la certification», a-t-il signalé, ajoutant que «la certification de l’Agence nationale pour le contrôle des médicaments suffirait» et que l’approbation par l’Agence européenne des médicaments n’était pas obligatoire.

Le 8 avril, le Premier ministre tchèque Andrej Babis a cependant déclaré que le pays attendrait l’approbation du vaccin russe par l’EMA avant de l’utiliser.

La Hongrie et la Slovaquie ont décidé de recourir au vaccin russe sans attendre sa validation par l'Agence européenne des médicaments. L’Autriche étudie également le moyen de l’enregistrer d’elle-même sans attendre l’EMA.

L’Allemagne négocie un accord d’achat anticipé

Le 8 avril, le Fonds russe d'investissements directs (RFPI), promoteur du vaccin Spoutnik V, a annoncé sur Twitter avoir entamé des discussions avec le gouvernement allemand concernant l'achat de doses par Berlin. Cette nouvelle est intervenue au lendemain de la signature d’un contrat préliminaire portant sur la livraison du produit en Bavière, le plus grand Land allemand.

«L'Allemagne négocie actuellement avec la Russie un accord d'achat anticipé de son vaccin Spoutnik V, a déclaré vendredi le ministre de la Santé Jens Spahn lors d’une conférence de presse.

Le Président tchèque se dit totalement confiant

Le Président tchèque a déclaré ce dimanche 11 avril à la chaîne de télévision du journal Blesk que l’homologation du vaccin russe par le régulateur national suffirait étant données les lenteurs de l’approbation via l’EMA alors que des gens meurent chaque jour face à l’insuffisance de vaccins.

Il a exprimé sa confiance totale dans le vaccin russe, signalant qu’il serait prêt à se le faire inoculer.

Dossier:
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (74)

Lire aussi:

Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Rixe entre deux bandes rivales en pleine rue en Seine-Saint-Denis – vidéo
Israël organise les plus grandes manœuvres de son histoire: vers un nouveau conflit au Moyen-Orient ?
Tags:
sondage, Spoutnik V, République tchèque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook