Europe
URL courte
Par
9486
S'abonner

La police allemande a lancé un appel à témoins et diffusé un signalement dans l’espace Schengen pour retrouver une fugitive qui a dérobé huit millions d’euros en mai. Cette convoyeuse de fonds est parvenue à disparaître avec son butin grâce à une opération rondement menée, selon Bild.

Le 21 mai dernier, Yasemin Gündogan, convoyeuse de fonds allemande d’origine turque, a quitté son poste avec huit millions d’euros dans les poches. Elle est introuvable depuis. La police allemande a lancé début juillet un appel à témoins, et son signalement a été relayé auprès du Système d’information Schengen, car elle aurait quitté le pays, selon Bild.

Elle travaillait au sein de l’entreprise de transport de fonds Loomis, à Brême, pour laquelle elle était chargée d’emballer les billets de banque dans des cassettes spéciales destinées aux distributeurs automatiques. D’après le quotidien allemand, elle a placé l’argent dans des sacs qu’elle a jetés dans un conteneur puis recouverts de déchets, le tout sans être repérée par ses collègues.

Elle a ensuite placé ces sacs dans un van avec des plaques d’immatriculation volées et a disparu sans laisser de trace. Ce n’est que quatre jours après que l’entreprise s’est rendu compte du larcin, lorsque des employés ont remarqué que certaines cassettes étaient vides. Les images de vidéosurveillance ont permis de confirmer que Yasemin en était l’auteur, mais pas de la retrouver.

L’enquête

Les enquêteurs ont déjà mis la main sur l’un de ses complices. Leurs suspicions se portent à présent sur un bar à chicha dans lequel la jeune femme a travaillé jusqu’en 2014. Toujours selon Bild, l’établissement est fréquenté par des célébrités, mais serait contrôlé par une grande famille criminelle, dont l’influence sur ce vol reste à déterminer.

Yasemin vivait avec sa mère et sa sœur dans un quartier sensible de Brême composé en grande partie de personnes issues de l’immigration. C’est son père, ancien chauffeur pour le convoyeur de fonds, qui lui aurait permis de trouver cet emploi.

En février 2019, déjà chez Loomis, un convoyeur de fonds avait disparu avec trois millions d’euros à Aubervilliers, en Seine–Saint-Denis. Il avait été retrouvé le lendemain à Amiens (Somme) avec une partie de l’argent. Deux de ses complices avaient été arrêtés 10 jours plus tard.

Lire aussi:

Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en légère baisse en France
Messages de haine, boycotts, menaces: de plus en plus de professionnels harcelés à cause du pass sanitaire
Des milliers de Parisiens réunis pour une nouvelle manifestation contre le pass sanitaire – vidéos
Tags:
enquête, avis de recherche, Espace Schengen, euro, vol, convoyeur de fonds
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook