Faits divers
URL courte
Par
88105
S'abonner

Ayant entendu un véhicule circuler en pleine nuit près de chez lui, un couple est sorti dans la rue voir ce qui se passait. Or, la personne se trouvant à bord de la voiture a ouvert le feu tuant l’homme devant les yeux de son épouse.

Un quadragénaire a été tué dans la nuit de vendredi à samedi d'un coup de fusil devant son domicile à Barsac, en Gironde, un homicide au mobile encore inexpliqué, dont l'auteur présumé a été interpellé, a appris dimanche l’AFP auprès de la gendarmerie.

La victime, un homme de 45 ans, et son épouse ont été réveillés peu après 2h00 du matin par les allées et venues d'un véhicule aux abords de leur maison. Sorti voir ce qui se passait, l'homme s'est retrouvé face à une voiture, dont l'occupant a fait feu sur lui à plusieurs reprises à courte distance avec un fusil de chasse, avant de prendre la fuite, est-il précisé de même source, confirmant une information du quotidien Sud Ouest.

L'épouse de la victime, âgée de 50 ans, a alerté secours et gendarmes, mais le décès de son mari a été constaté sur place. La femme, en état de choc, a fait l'objet d'une prise en charge psychologique.

Les enquêteurs de la gendarmerie, sur la base de plusieurs indications, ont pu identifier l'auteur présumé, interpellé vers 8h30, à Podensac, à six kilomètres du lieu des faits. Il n'a pas opposé de résistance.

Le suspect a été placé en garde à vue, prolongée dimanche, et devrait être déféré lundi devant un magistrat.

Selon les premiers éléments, la motivation de l'acte semblait encore confuse dimanche. L'homme était une connaissance de la victime, même s'ils ne s'étaient apparemment pas fréquentés depuis plusieurs années, a indiqué une source proche de l'enquête.

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Tags:
meurtre, fait divers, Gironde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook