Faits divers
URL courte
Par
3820209
S'abonner

Un différend entre automobilistes a engendré une violente bagarre qui s’est terminée avec un mort à l’arme blanche et un blessé grave, rapporte Le Parisien. Trois suspects, qui ne sont pas les auteurs des coups de couteau, ont été placés en garde à vue.

Un homme a été tué à l’arme blanche dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 septembre à Pantin, en Seine-Saint-Denis. Un autre a été emmené à l’hôpital et se trouve entre la vie et la mort. Les faits se sont produits sur l’avenue Jean Jaurès vers 3h30 du matin et trouvent leur origine dans une altercation entre automobilistes, indique Le Parisien.

«Un couple était en train de stationner son véhicule. Quand la femme en est sortie, elle aurait failli être heurtée par une Renault Clio», raconte un témoin au journal.

Selon lui, la Clio s’est arrêtée et ses passagers en sont venus aux mains avec le compagnon de cette femme, âgé de 33 ans, puis ont pris la fuite.

Le trentenaire n’a pas voulu en rester là. Il a appelé trois de ses amis, lesquels ont retrouvé les hommes de la Clio. Ces derniers ont sorti des couteaux, tuant l’un d’eux avec des coups au niveau du thorax, de la cuisse et du flanc. Le deuxième a été gravement touché à la carotide et à la cuisse, le troisième en est sorti indemne, précise Le Parisien.

Les auteurs des coups de couteau toujours en fuite

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour «homicide volontaire et tentative d’homicide volontaire» qu’il a confiée au service départemental de la police judiciaire. Les auteurs des coups de couteau sont toujours recherchés. Trois hommes ont été placés en garde à vue, dont celui qui avait appelé ses amis sans être présent au moment de la meurtrière rixe.

Toujours selon Le Parisien, le quartier des Quatre-Chemins, où se sont produits les faits, est classé en zone de sécurité prioritaire depuis plusieurs années en raison des violences qui y sévissent. Un jeune de 16 ans y avait notamment perdu la vie en 2015 à la suite d’une attaque entre bandes rivales.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Tags:
interpellation, Pantin, bagarre, Seine-Saint-Denis, attaque au couteau, arme blanche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook