Faits divers
URL courte
Par
Enseignant décapité en région parisienne (104)
451574
S'abonner

Après l’assassinat de Samuel Paty, de nombreux professeurs ont été menacés. À Albertville, quatre écoliers de 10 ans ont ainsi été arrêtés après avoir approuvé l’attentat et lancé des propos relevant de l’apologie du terrorisme.

Quatre élèves, trois garçons et une fille, de l’école Louis Pasteur à Albertville ont été interpellés le 5 novembre après avoir menacé un enseignant, rapporte France Bleu.

Selon le média, suite à la minute de silence observée le 2 novembre en hommage à Samuel Paty, ils ont menacé l’enseignant lors d’un temps pédagogique sur la liberté d’expression. 

Le procureur de la République de Chambéry, Pierre-Yves Michau, a rapporté au média que les élèves avaient lancé: «le terroriste a bien fait de faire ce qu’il a fait. Toi aussi tu vas mourir». Puis le professeur a reçu un bout de papier avec l’inscription «T mort». Mais le lien entre cette note et les quatre enfants n’a pas été établi.

Les mineurs ont été entendus par les enquêteurs après avoir tenu ces propos qui relèvent de l’apologie du terrorisme, comme l’indique France Bleu.  

La fillette a été mise hors de cause tandis que les garçons ont reconnu avoir dit ces mots et se sont excusés, d’après le procureur.  

Le média précise qu’un suivi éducatif a été demandé en lien avec le conseil départemental.

Les familles sont de confession musulmane mais ne sont pas radicalisées, a insisté le procureur en précisant qu’il y aura également des poursuites au pénal pour demander des mesures de réparation. Le parquet envisage un rappel à la loi, ainsi que de contraindre les enfants à rédiger une lettre d'excuses. 

L’explication du ministère de l'Intérieur 

Le ministère de l'Intérieur a publié sur son compte Twitter une vidéo pour justifier l'interpellation des élèves, expliquant que la police «n'a pas usé d’une force démesurée! Elle a appliqué le Code de procédure pénale».

Dossier:
Enseignant décapité en région parisienne (104)

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
apologie du terrorisme, professeur, menace, Samuel Paty, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook