Faits divers
URL courte
Par
163920
S'abonner

Malgré les mesures prises pour lutter contre la propagation du Covid-19, des internes en médecine d’un hôpital de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, ont organisé une fête clandestine dans les locaux de l’établissement sans même que les gestes barrières ne soient respectés. Quatre personnes ont été verbalisées.

Une soirée clandestine a été organisée par des internes en médecine du centre hospitalier de Bigorre à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, en plein reconfinement, rapporte Actu17.

Selon le média, dans la nuit du 11 au 12 novembre, une patrouille de police a aperçu sur le trottoir devant l’établissement de soins quatre personnes alcoolisées qui provenaient d’une fête se déroulant à proximité.

Les forces de l’ordre ont constaté que les festivités avaient lieu dans les hébergements des internes, dans l’hôpital de Bigorre, sans aucun respect des gestes barrières, comme le précise une source proche de l’affaire citée par Actu17.

Le personnel médical présent à l’accueil de l’hôpital, qui s’occupe de la prise en charge des patients, avait demandé aux fêtards de stopper leur soirée et de baisser la musique. Pourtant, ces derniers auraient assuré avoir obtenu l’autorisation de leur hiérarchie, mais ce ne serait pas le cas.

Violation des mesures pour une raison particulière

Il s’est avéré que des personnes venues de l’extérieur de l’établissement médical étaient également présentes à cette fête clandestine réunissant au moins une vingtaine d’individus, d’après la source. L’événement semblait organisé pour célébrer l’arrivée de nouveaux internes.

Actu17 indique que les forces de l’ordre ont verbalisé quatre personnes pour non-respect du confinement.

Des sanctions à l’encontre des internes concernés pourront être prises par la direction de l’hôpital.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
fête, médecine, Covid-19, confinement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook